Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La violence anti-musulmans rend bien service à Narendra Modi"

Emeutes à New Delhi, Inde
Emeutes à New Delhi, Inde © France 24

A la Une de la presse, ce jeudi 27 février, le bilan des trois jours d’émeutes sanglantes à New Delhi, en Inde. La propagation planétaire du coronavirus venu de Chine, où le nombre de contaminations semble se stabiliser. Et le séjour en France de l’actrice américaine Gwyneth Paltrow par temps de Covid-19.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile.


A la Une de la presse, ce matin, le bilan des émeutes à New Delhi, en Inde, où des violences ont opposé hindous et musulmans.

Après trois jours d’émeutes qui ont fait au moins 20 morts et plus de 150 blessés, le Premier ministre Narendra Modi a finalement lancé hier un appel à «la paix et à la fraternité», selon The Financial Times, qui évoque «les pires violences communautaires depuis des décennies dans la capitale indienne», dans un contexte de «tensions religieuses croissantes depuis l’introduction, par le gouvernement de Narendra Modi d’une loi intégrant des critères religieux dans l’attribution de la citoyenneté» - une loi perçue comme islamophobe par ses détracteurs. 27 morts, dont près d’un tiers tués par balles: The Times of India annonce également que 500 familles, dont les maisons ont été attaquées ou incendiées, ont décidé de quitter les quartiers nord-est de New Delhi, des quartiers à majorité musulmane, où les émeutes se sont concentrées. Des affrontements dont le journal britannique The Guardian critique la présentation par les médias indiens, qui se bornent à parler de violences commises «par des membres violents d’une communauté religieuse», sans jamais préciser laquelle. «Ce rituel d’anonymisation a un effet distordant, et transforme une violence inégale en guerre symétrique», regrette le journal britannique – qui accuse le BJP de Narendra Modi et ses «discours incendiaires» d’être le principal «chef d’orchestre» des violences à l’encontre des musulmans.

A la Une également, la propagation du coronavirus à-travers le monde. Le Covid-19 touche désormais tous les continents, y compris l’Amérique latine, où il a fait son apparition au Brésil. Alors que le nombre de cas semble se stabiliser en Chine, plus aucun continent n’est épargné: «L’augmentation du nombre de contaminations dans le monde alimente les craintes d’une pandémie», titre The Shanghaï Daily - avec l’image d’un patient de 68 ans, originaire de Wuhan, finalement guéri après un séjour à l’hôpital et plusieurs jours de coma, d’après le journal chinois.« Le virus se répand désormais plus vite en-dehors de Chine», confirme The I, qui parle de 38 pays touchés au total, et plus de 80 000 cas à-travers le monde, et rappelle que le risque le plus élevé touche d’abord les personnes âgées et celles à la santé fragile. Avec plus de 1200 personnes contaminées et 12 morts, selon The Korea JoongAng Daily, la Corée du sud reste le principal foyer du virus en-dehors de Chine. Une situation qui conduit les Philippines à interdire temporairement les voyages touristiques vers cette destination, d’après The Manila Bulletin, qui précise que les autorités se donnent 48 heures pour décider si cette interdiction sera étendue aux Philippins résidant de façon permanente en Corée du sud.

De plus en plus de pays suspendent ou recommandent de suspendre les déplacements à l’étranger. Arab News rapporte que l'Arabie saoudite a suspendu «temporairement» l'entrée sur son territoire aux pèlerins se rendant à La Mecque, dans le but de prévenir l'arrivée de l'épidémie. Et le Jerusalem Post fait état des recommandations du gouvernement israélien, qui conseille à ses ressortissants de reporter leurs déplacements, y compris leur participation à des conférences ou des rassemblements internationaux. Des recommandations que ne formule pas, en revanche, le gouvernement français, malgré la détection de six nouveaux cas dans l’Hexagone, dont l’un a succombé à la maladie, sans que l’on connaisse encore, pour le moment, l’origine de la contamination, d'après Le Parisien. Au Royaume-Uni, où 26 écoles ont été fermées par mesure de précaution, les autorités disent s’être préparées à une éventuelle hausse subite du nombre de contaminations dans les jours qui viennent, à l’image de ce qui s’est passé en Italie, tout en mettant en garde la population contre toute forme de «surréaction», voire de panique, selon The Guardian.

Le coronavirus entraîne aussi l'annulation de dizaines d'événements à travers le monde. L’édition Sports du journal The I annonce que le match du Tournoi des Six Nations de rugby entre l'Irlande et l'Italie, le pays le plus touché par le coronavirus en Europe, prévu le samedi 7 mars prochain à Dublin, a été reporté. Pas de report, en revanche, des huitièmes de finale aller de Ligue des champions entre l’Olympique lyonnais et la Juventus de Turin. La rencontre a bien eu lieu hier soir à Lyon, malgré la polémique sur la venue de 3000 supporteurs italiens, pour le plus grand bonheur des Lyonnais, qui l’ont emporté 1 à 0 - «un coup de maître», selon L’Equipe.

Pas de report non plus du voyage en France de l’inénarrable Gwyneth Paltrow. L’actrice américaine, connue aussi pour ses conseils farfelus en matière de bien-être, et visiblement inquiète de l’avancée du coronavirus en Europe, a partagé cette photo d’elle sur Instagram. Un cliché où elle apparaît avec un masque noir devant la bouche, en indiquant être «en route pour Paris». «Paranoïaque? Prudente? Paniquée? Placide? Pandémique? Propagande?», s’inquiète celle qui a joué dans le film «Contagion». Lu sur le Huffington Post.

Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse (du lundi au vendredi, à 7h20 et 9h20 heure de Paris). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.