Accéder au contenu principal

"Les Misérables", Anaïs Demoustier, Roschdy Zem... Retour sur les prix de la 45e cérémonie des César

Le réalisateur Ladj Ly lors de la 45e cérémonie des Cesar après que "Les Misérables" a remporté le prix du meilleur film.
Le réalisateur Ladj Ly lors de la 45e cérémonie des Cesar après que "Les Misérables" a remporté le prix du meilleur film. © Bertrand Guay, AFP

Grand lauréat de la 45e cérémonie des César, le réalisateur Ladj Ly a reçu le César du meilleur film pour "Les Misérables". Les prix d'interprétation sont quant à eux revenus à l'actrice Anaïs Demoustier pour son rôle dans "Alice et le maire", et à l'acteur Roschdy Zem dans "Roubaix, une lumière".

Publicité

La 45e cérémonie des César, vendredi 28 février, a été marquée par des moments symboliquement fort, à l'instar de la sortie furieuse d'Adèle Haenel après l'attribution du César de la meilleure réalisation à Roman Polanski, ou le discours pour la diversité, prononcé par l'actrice Aïssa Maïga. Des événements marquants qui ne sauraient toutefois pas détourner la lumière des autres artistes récompensés, et pour la plupart sacrés pour la toute première fois.

Quatre trophées pour "Les Misérables"

"La misère ne touche pas que les habitants des banlieues. Elle touche tout le monde. La France est un pays blessé, mais c'est notre pays. Faisons-en un grand pays. Le seul ennemi, ce n'est pas l'autre, c'est la misère". C'est ainsi que le réalisateur Ladj Ly a achevé son discours après avoir reçu le César du meilleur film pour "Les Misérables". Un discours généreux qui aura été l'un des (rares) moments de grâce d'une cérémonie tendue.

Avec quatre trophées dont le César du meilleur espoir masculin (pour Alexis Menenti), du meilleur montage, et du public, "Les Misérables", qui raconte l'histoire d'une bavure policière dans une cité sensible en Seine-Saint-Denis, est le grand gagnant de cette 45e édition des César.

Anaïs Demoustier et Roschdy Zem

L'acteur Roschdy Zem a, lui, été récompensé par le César du meilleur acteur pour son rôle dans le polar sombre "Roubaix, une lumière" d'Arnaud Desplechin. Un film dans lequel il incarne un commissaire charismatique et sensible, plein d'humanité.

"Je voudrais remercier tous les réalisateurs avec lesquels j'ai bossé depuis trente ans maintenant, qui ont permis d'obtenir et d'avoir cette chose nécessaire pour un acteur, c'est d'avoir un parcours", a souligné l'acteur franco-marocain de 54 ans en recevant son prix.

La comédienne Anaïs Demoustier a quant à elle reçu le César de la meilleure actrice pour son rôle dans "Alice et le maire", de Nicolas Pariser, où elle incarne une jeune philosophe normalienne, intellectuelle travailleuse chargée de conseiller le maire de Lyon (incarné par Fabrice Luchini) qui n'a plus d'idées.

"Papicha", meilleur premier film

Ode à la liberté et la résistance des femmes en Algérie, à travers le destin d'un groupe de jeunes filles lors de la décennie du terrorisme, le film "Papicha", de Mounia Meddour a été sacré meilleur premier film.

"Il m'a fallu énormément de courage pour me décider à raconter cette histoire personnelle, qui est douloureuse aussi mais qui était nécessaire", a déclaré Mounia Meddour en recevant son prix. "C'est un témoignage important du combat des femmes en Algérie, du combat des femmes de façon générale".

"Merci de nous remercier de l'autre côté de la Méditerranée", a-t-elle ajouté. "Et je dirais 'One, two, three, Viva l'Algérie' ".

Pour ce qui est du reste du palmarès, le César du meilleur acteur dans un second rôle a été attribué à Swann Arlaud pour son rôle dans "Grâce à Dieu", de François Ozon ; Fanny Ardant a reçu le César de la meilleure actrice pour "La Belle Époque", de Nicolas Bedos ; déjà sacré aux Oscars, le film "Parasite", du Sud-coréen Bong Joon-ho s'est également vu attribuer le César du meilleur film étranger ; Lyna Khoudri a quant à elle remporté le César du meilleur espoir féminin pour son rôle dans "Papicha" ; "La Nuit des sacs plastiques", de Gabriel Harel, et "J'ai perdu mon corps", de Jérémy Clapin ont eux, respectivement remporté les César du meilleur court et meilleur long métrage d'animation.

Avec AFP

 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.