Accéder au contenu principal

Coronavirus : l’épidémie perturbe la vie quotidienne des Français

Le musée du Louvre a été exceptionnellement fermé dimanche 1er mars 2020 en raison d'un droit de retrait voté par le personnel, inquiet de l'épidémie de coronavirus.
Le musée du Louvre a été exceptionnellement fermé dimanche 1er mars 2020 en raison d'un droit de retrait voté par le personnel, inquiet de l'épidémie de coronavirus. © Thomas Samson, AFP

Salon de l'agriculture clôturé en avance, semi-marathon de Paris annulé, musée du Louvre exceptionnellement fermé, deux départements foyers de propagation… L'épidémie de coronavirus perturbe la vie quotidienne des Français et des touristes. Face à la propagation du virus, le ministre de la Santé a annoncé samedi de nouvelles mesures. À ce jour, 130 cas de Covid-19 ont été confirmés en France depuis le mois de janvier. 

Publicité

Avec 130 cas confirmés samedi 29 février, la France est devenue le deuxième foyer du coronavirus en Europe après l'Italie. Sur ces cent personnes, douze sont guéries, deux sont mortes et 116 hospitalisées, dont neuf dans un état grave, a précisé le numéro deux du ministère de la Santé, Jérôme Salomon. Pour tenter d’endiguer la propagation du virus, le gouvernement mise sur des mesures de confinement.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé samedi, à l’issue d’un Conseil des ministres exceptionnel des restrictions et annulations pour les rassemblements et manifestations sportives.

"Tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu confiné seront annulés", a-t-il indiqué. Cependant, l'annulation des élections municipales prévues les 15 et 22 mars reste exclue pour le moment.

Également annulés : les rassemblements "en milieu ouvert quand ils conduisent à des mélanges avec des populations issues de zones où le virus circule possiblement". Ces mesures correspondent au passage au stade 2 de l'épidémie, sur une échelle de 3.

Des centaines de salles de spectacle de plus 5 000 places sont donc concernées, ainsi que les événements sportifs. Le week-end a ainsi été amputé du semi-marathon de Paris qui aurait dû avoir lieu dimanche [44 000 personnes étaient inscrites]. Le match du championnat de France de basket entre Villeurbanne et Monaco prévu dimanche a également été reporté. Pour le moment, les matches de football de L1 ne sont pas remis en cause.

Après le Salon de l'agriculture, le Louvre

Le Salon de l'agriculture, qui figure parmi les plus grands événements de France, a fermé ses portes samedi soir avec 24 heures d'avance et n'a pas connu la fréquentation habituelle.

Également à Paris, le Louvre, musée le plus visité au monde, n'a pas ouvert ses portes dimanche matin en raison de "discussions" avec le personnel sur l'épidémie causée par le nouveau coronavirus, a indiqué la direction de l'établissement parisien à l'AFP.

Épidémie de coronavirus : le musée du Louvre fermé ce dimanche

Objectif de ces restrictions : "Ralentir la propagation du virus et protéger les zones non ou peu touchées", en réduisant les contacts avec celles où le virus circule, a souligné Jérôme Salomon.

L'épidémie de coronavirus a aussi provoqué l'annulation du salon Livre Paris, qui était prévu du 20 au 23 mars, infligeant un coup dur à un secteur de l'édition qui souffre économiquement.

Deux foyers de propagation

Des mesures encore plus strictes ont été prises pour les deux principaux foyers de propagation du virus en France, le département de l'Oise (d'où est issue une trentaine de cas) et la commune de La Balme-de-Sillingy, en Haute-Savoie. Dans ce département et cette commune, "tous les rassemblements seront interdits jusqu'à nouvel ordre".

De son côté, le maire de La Balme-de-Sillingy, François Daviet, a annoncé sur Facebook qu'il était lui aussi contaminé et qu'il allait être hospitalisé à Annecy. Selon le point ministériel de samedi soir, neuf personnes sont contaminées à la Balme. Le maire, lui, a fait état de treize contaminations.

En Alsace, deux enfants de 1 an et 5 ans, et leur mère de 27 ans ont été contaminés par le coronavirus et sont hospitalisés ensemble à Strasbourg, ont annoncé dimanche l'Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est et la préfecture de Région dans un communiqué commun.

Dans les cinq communes de l'Oise particulièrement touchées (Creil, Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec) ainsi qu'à la Balme, "nous recommandons aux habitants de limiter leurs déplacements" et "si possible de recourir au télétravail", a précisé le ministre de la Santé.

Dans l'Oise, l'ensemble des établissements scolaires de l'agglomération de Creil (Creil, Montataire, Nogent-sur-Oise, Villers-Saint-Paul) et des communes de Crépy-en-Valois, Vaumoise, Lagny-le-Sec et Lamorlaye resteront fermés, alors qu'ils auraient dû rouvrir lundi après la fin des vacances d'hiver.

À Crépy-en-Valois dimanche matin, les quelque commerçants présents sur le marché ont été évacués par les forces de l'ordre brandissant un arrêt d'interdiction municipal.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.