Journal de l'Afrique

Crise politique en Guinée-Bissau : situation confuse, l'armée prend plusieurs institutions

Crise politique en Guinée-Bissau : situation confuse après un week-end à deux présidents
Crise politique en Guinée-Bissau : situation confuse après un week-end à deux présidents © France 24
Par : Meriem AMELLAL | Célia CARACENA Suivre | Wassim CORNET | Harold GIRARD
15 mn

À la Une de ce journal, la confusion totale en Guinée-Bissau. La Cour suprême n'ayant toujours pas validé les résultats du scrutin, le candidat Umaro Sissoco Embalo, donné vainqueur par la Commission électorale, a prêté serment la semaine dernière. Le parlement, qui a, lui, constaté la "vacance" du pouvoir, a investi son président conformément à la Constitution. Mais ce dernier a démissionné au bout de quelques heures. Depuis, l'armée a pris les bâtiments stratégiques de la capitale, sans prendre position pour un candidat. 

Publicité

Également dans cette édition, le report de 15 jours du scrutin législatif et du référendum constitutionnel en Guinée. La décision du président Alpha Condé a surpris, même dans les rangs de son parti. L'opposition, quant à elle, veut maintenir ses actions.

Enfin, on fait le point sur l'épidémie du coronavirus sur le continent. En Afrique du nord, la Tunisie et le Maroc ont enregistré leurs premiers cas. L'Algérie voisine compte désormais cinq cas sur son sol. En Afrique subsaharienne, le Sénégal a confirmé également un premier cas. Nous faisons le point avec notre correspondante à Dakar Sarah Sakho.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine