Accéder au contenu principal

Législatives en Israël : Benjamin Netanyahu revendique "la plus grande victoire de sa vie"

Affiches de campagne pour les législatives du 2 mars 2020 en Israël.
Affiches de campagne pour les législatives du 2 mars 2020 en Israël. © Jack Guez, AFP

Selon 90% des votes dépouillés mardi, le Likoud de Benjamin Netanyahu devance la formation Bleu-Blanc de Benny Gantz. Le Premier ministre s'est félicité d'une "victoire géante", "contre toute attente" mais il n'obtiendrait pas la majorité. Il se trouve toutefois en position de force pour former le prochain gouvernement et mettre un terme à la plus longue crise politique de l'histoire d'Israël.

Publicité

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption dans une série d'affaires, devance son rival Benny Gantz lors des élections législatives en Israël, les troisièmes en moins d'un an.

Avec 90 % des votes dépouillés mardi 3 mars dans la matinée par la commission électorale, le Likoud (droite) obtient 29,3 % des voix, contre 26,3 %  pour la formation centriste Bleu-Blanc du principal rival de Benjamin Netanyahu, Benny Gantz.

Dans le système israélien, ce score se traduit par environ 36 sièges pour le Likoud, contre 32 pour le camp de l'ancien général Benny Gantz.

Benjamin Netanyahu a revendiqué mardi "la plus grande victoire de sa vie". "Je me souviens de notre première victoire en 1996, mais ce soir c'est une victoire encore plus grande car contre toute attente", a déclaré le Premier ministre, se réjouissant d'avoir déjoué les pronostics de ceux qui avaient "prédit la fin de l'ère Netanyahu" en Israël.

"Je partage votre sentiment de déception et de douleur. Nous nous attendions à un autre résultat", a déclaré à ses partisans Benny Gantz.

Pas de majorité

Avec ses alliés de la droite radicale et des partis juifs ultra-orthodoxes, le Likoud pourrait compter, à l'issue de ces législatives, un total de 59 sièges, à deux députés de la majorité parlementaire, selon les pronostics.

Benjamin Netanyahu, inculpé pour corruption dans une série d'affaires et dont le procès doit s'ouvrir mi-mars, jouait sa survie politique dans ce scrutin, le troisième en moins d'un an. Sur Twitter, le Premier ministre a écrit "Merci", suivi d'un cœur.

Il était arrivé au coude-à-coude avec Benny Gantz aux élections d'avril et septembre, qui n'avaient pas débouché sur la formation d'un gouvernement, précipitant le pays dans la pire crise politique de son histoire.

Le Likoud a indiqué dans un communiqué que Benjamin Netanyahu a parlé "avec tous les chefs de partis de droite et a accepté de former le plus tôt possible un gouvernement national fort pour Israël".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.