Accéder au contenu principal

L'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye, Ghassan Salamé, démissionne

L'émissaire de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé, lors d'une interview à l'AFP le 29 septembre 2018.
L'émissaire de l'ONU en Libye, Ghassan Salamé, lors d'une interview à l'AFP le 29 septembre 2018. © AFP

L'envoyé spécial des Nations unies pour la Libye, le Libanais Ghassan Salamé, a indiqué lundi sur Twitter qu'il démissionnait pour des raisons de santé.

Publicité

Il était l'homme chargé par l'ONU de rétablir la paix en Libye. Ghassan Salamé, l'émissaire de l'institution internationale, a indiqué lundi 2 mars sur Twitter qu'il démissionnait. Il a invoqué des raisons de santé.

Dans un bref message, il a déclaré s'être battu pendant près de deux ans et demi pour unifier les Libyens et empêcher toute intervention étrangère dans le conflit.

"Je dois reconnaître que ma santé ne me permet plus de subir autant de stress, j'ai donc demandé au secrétaire général (de l'ONU) de me libérer de mes fonctions", a écrit le diplomate libanais.

Ghassan Salamé dirigeait les négociations entamées à Genève en vue d'un cessez-le-feu durable entre les forces fidèles au gouvernement d'entente nationale, reconnu par la communauté internationale, et l'Armée nationale libyenne du maréchal Khalifa Haftar, qui tient l'est du pays et cherche à s'emparer de Tripoli depuis le printemps dernier.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.