Accéder au contenu principal

La Corée du Nord a tiré deux projectiles non identifiés, selon Séoul

Kim Jong-un sur une image publiée le le 29 février 2020.
Kim Jong-un sur une image publiée le le 29 février 2020. © KCNA via Reuters

La Corée du Nord a tiré lundi deux projectiles non identifiés, a indiqué l'armée sud-coréenne. Ces nouveaux tirs interviennent quelques semaines après l'annonce par Pyongyang de la fin de son moratoire sur les essais de missiles balistiques de longue portée.

Publicité

La Corée du Nord a lancé lundi 2 mars deux projectiles non identifiés depuis sa côte sud-est en direction de la mer, a rapporté le ministère sud-coréen de la Défense. "L'armée surveille d'éventuels autres lancements et se tient prête", peut-on lire dans le communiqué.

Selon la même source, les projectiles ont été lancés de Wonsan, la ville depuis laquelle la Corée du Nord a procédé l'an dernier à plusieurs séries de tirs de missiles à courte portée.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a supervisé vendredi des exercices militaires pour ce qui fut l'une de ses rares apparitions publiques alors que les autorités nord-coréennes ont pris des mesures pour évider la propagation du coronavirus.

Négociations dans l'impasse

Kim a déclaré le 1er janvier que son pays allait reprendre le développement de son programme nucléaire et lancer dans un avenir proche une "nouvelle arme stratégique", faute de reprise des négociations avec les États-Unis, dans l'impasse depuis l'échec du sommet de Hanoï en février 2019.

La Corée du Nord avait réalisé en fin d'année dernière une série de tirs, dont le dernier en novembre, parlant parfois de tirs de missiles balistiques ou d'essai de "système de lancement multiple de fusées guidées de gros calibre". Pyongyang avait aussi testé en décembre un moteur.

Avec Reuters et AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.