Ligue des nations : les Bleus retrouvent le Portugal, choc Belgique-Angleterre

L'ancien footballeur portugais Luis Figo lors du tirage pour la Ligue des nations, le 3 mars 2020 à Amsterdam.
L'ancien footballeur portugais Luis Figo lors du tirage pour la Ligue des nations, le 3 mars 2020 à Amsterdam. © Robin van Lonkhuijsen, ANP, AFP

La France a hérité du Portugal, tenant du titre, de la Croatie et de la Suède, comme adversaires pour la seconde édition de la Ligue des nations, à l'issue du tirage au sort effectué mardi à Amsterdam.

Publicité

Le tirage au sort de la deuxième édition de la Ligue des nations a offert mardi 3 mars des retrouvailles entre la France et le Portugal, décidément inséparables, ainsi qu'un choc entre la Belgique et l'Angleterre.

Luis Figo n'a pas eu la main tendre pour son pays, tenant du titre. L'ancien maître à jouer a offert les Bleus à la Seleçao, qui va finir par très bien les connaître.

La sélection de Fernando Santos doit affronter lors de l'Euro-2020 celle de Didier Deschamps dans un "remake" très attendu de la finale de l'édition 2016 qui avait sacré les Portugais à Saint-Denis.

Mais le groupe 3 de la Ligue A proposera une autre rencontre de prestige : France-Croatie, l'affiche de la finale de la Coupe du monde 2018 qui avait souri aux équipiers de Paul Pogba.

"Ce n'est pas une revanche, car c'est une compétition différente. Mais ça reste un match difficile", a déclaré le sélectionneur croate, Zlatko Dalic, à la chaîne L'Équipe.

La Suède complète ce casting très relevé, avec des atouts dans sa manche. Les Suédois ont notamment remporté leur dernier affrontement face à la France, en juin 2017 (2-1) lors des éliminatoires du Mondial-2018, dans une soirée marquée par une bourde mémorable du gardien Hugo Lloris.

Eux aussi ont des comptes à régler : les Anglais retrouvent dans le groupe 2 la Belgique, qui les a privés du podium du Mondial-2018. Le Danemark et l'Islande tenteront de jouer les trouble-fêtes face aux deux favoris.

Séduisant Pays-Bas - Italie

L'Allemagne, qui figurait dans le dernier pot de la Ligue A, était l'adversaire à éviter : ce sont la Suisse et l'Espagne qui devront croiser le fer avec l'ambitieuse Mannschaft.

Dernière affiche à signaler : Pays-Bas - Italie, un duel alléchant entre deux sélections qui se reconstruisent après avoir manqué le Mondial russe.

Si cette compétition réserve de belles affiches, elle ne recèle que peu d'enjeux, mis à part le titre honorifique de vainqueur de la compétition. Celui-ci sera décerné en juin 2021, au terme d'une phase finale à quatre.

Seule une première place de groupe offrira aux Bleus leur billet pour ce "Final Four", tandis qu'en cas de décevante 4e place, il faudra évoluer en deuxième division, la Ligue B, lors de la troisième édition (2022-2023).

Petite précision qui rajoute un peu de sel à la compétition: dans l'éventualité d'un parcours catastrophique en éliminatoires du Mondial-2022, une "grosse" sélection pourrait, en cas de bons résultats en Ligue des nations et en fonction des performances des autres nations, se voir offrir une seconde chance de voir le Qatar en étant repêchée puis reversée dans les barrages de la zone Europe.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine