Accéder au contenu principal

Mode à Paris: Chanel sort du cadre

Publicité

Paris (AFP)

Chanel est sortie du cadre mardi mettant en scène des amazones et évoquant l'amour lesbien dans un défilé à Paris au décor abstrait d'une simplicité déroutante à l'opposé de la folie des grandeurs de Karl Lagerfeld mort il y a un an.

Finis les plages, forêts, station de ski ou supermarché plus vrais que nature qui ont fait la gloire du couturier légendaire décédé en février dernier: Virginie Viard, bras droit de Lagerfeld qui lui a succédé, revendique la pureté et la simplicité.

La chorégraphie du show tranche aussi avec la discipline presque militaire qui caractérise généralement les défilés où tout est chronométré et millimétré: la trajectoire des mannequins n'est pas droite, elles défilent par deux, parfois bras dessous bras dessus, l'une après l'autre, la top star Gigi Hadid en micro-short noir est entourée avec deux mannequins en blanc.

"Pour le défilé, pas de cadre. Je n’aime pas ce qui encadre", déclaré Virginie Viard dans une note d'intention du défilé.

La rupture s'opère aussi côté vestiaire avec un service minimum sur les "iconiques": très peu de tailleurs en tweed, presque pas de robes, un camélia discret pour retenir les cheveux de Gigi Hadid.

- Les Biches -

La collection est presque toute en blanc et en noir avec quelques touches de vert pâle et de rose vif. Très peu de sacs à main, mais beaucoup de bijoux massifs, boucles d'oreille, colliers en forme de croix, ou ceintures couvertes de pierres colorées.

"Un élan très simple, très pur. Du romantisme mais sans fioritures. Des sentiments mais pas de froufrous", explique Virginie Viard rappelant que Gabrielle Chanel était passionnée des chevaux et son cheval de course se nommait "Romantica".

Quant aux chaussures, un seul modèle de bottes de cavalier revisitées avec un petit talon stable pour l'hiver prochain. Noires à revers marron, ces bottes se portent avec tout: short et pantalon, mini et maxi, le jour et le soir.

Le collant est noir ou blanc avec pour motif le logo de la maison en double C entrelacé.

La collection est inspirée du film de Claude Chabrol Les Biches sorti en 1968, et qui parle de l'amour entre une riche bourgeoise et une jeune fille bohème qui dessine des biches à la craie sur le Pont des Arts.

Dans une vidéo postée sur Instagram par Chanel, l'actrice Margaret Qualley, révélation de "Once Upon A Time In Hollywood" de Quentin Tarantino et la top hollandaise Rianne Van Rompaey portant des pièces romantiques de la nouvelle collection se rencontrent sur cet emblématique pont parisien.

- Mini et décolleté -

Parmi les pièces phares de la collection, des jodhpurs qui s’ouvrent sur des bottes, un clin d'oeil à Karl Lagerfeld qui pose sur une photo en costume à rayures et bottes de cavalier.

Maquillage naturel, coiffage cool des cheveux longs et et les jupes tellement courtes qu'une mannequin tire la sienne vers le bas en plein défilé: la collection automne-hiver 2020-2021 prend un coup de jeune.

Les jupes longues sont fendues tout comme les pantalons en découvrant des fois la hanche, les décolletés sont nombreux. Une jupe grise longue se porte avec un soutien gorge et une cravate.

Le logo Chanel est plus discret avec des lettres brodées de façons abstraite sur un manteau noir ou sur une doublure.

Pour la première fois, les tailleurs se ferment avec des boutons-pression, "pour le geste, plus vif", souligne Virginie Viard.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.