Accéder au contenu principal

Coronavirus : La Mecque et Médine interdites aux pèlerins du monde entier

Des pèlerins dorment à l'aéroport international Soekarno-Hatta, près de Jakarta (Indonésie), après l'annulation de leur départ à La Mecque, à la suite de l'interdiction temporaire de la Omra par le gouvernement saoudien, le 27 février 2020.
Des pèlerins dorment à l'aéroport international Soekarno-Hatta, près de Jakarta (Indonésie), après l'annulation de leur départ à La Mecque, à la suite de l'interdiction temporaire de la Omra par le gouvernement saoudien, le 27 février 2020. © Ajeng Dinar Ulfiana, Reuters

Le royaume saoudien, qui vient de détecter son premier cas de coronavirus, a décidé de suspendre la Omra, le petit pèlerinage, a annoncé l'agence de presse officielle, mercredi. Une mesure d'une ampleur sans précédent destinée à prévenir la propagation du nouveau coronavirus

Publicité

L'Arabie saoudite a suspendu "temporairement" la Omra, le petit pèlerinage musulman qui peut être entrepris tout au long de l'année, pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus, a indiqué, mercredi 4 mars, l'agence de presse officielle SPA.

Cette décision concerne les "citoyens (saoudiens) et les (résidents) étrangers" et vise à "assurer la sécurité des foules", a ajouté SPA, citant une source au sein du ministère de l'Intérieur. 

La mesure s'applique aux deux villes saintes de La Mecque et Médine. Des villes "qui connaissent un flux permanent et intense de foules humaines, ce qui rend la sécurisation de ces foules de la plus haute importance", a justifié la source.

Elle fera l'objet d'un "réexamen de façon permanente" et sera "annulée dès lors que les raisons qui l'ont justifiée disparaîtront", a-t-elle précisé.

Fin février, l'Arabie saoudite avait déjà décidé de suspendre l'entrée des pèlerins étrangers se rendant dans le royaume pour effectuer la Omra.

Un premier cas de coronavirus en Arabie saoudite

Le ministère saoudien de la Santé a également confirmé, lundi, un premier cas de nouveau coronavirus dans le royaume, une personne testée positive après son retour d'Iran.

Plus de 150 cas ont été enregistrés dans le Golfe, la plupart des personnes revenus de la République islamique, un des plus importants foyers de l'épidémie dans le monde.

Mercredi, le ministère iranien de la Santé a annoncé le décès de 15 personnes infectées par le nouveau coronavirus, portant le bilan de l'épidémie à 92 morts sur 2 922 cas d'infections en Iran.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.