Accéder au contenu principal

Le Qatar va nettoyer une sculpture américaine "vandalisée" dans le désert

Publicité

Doha (AFP)

Le Qatar a annoncé jeudi le "nettoyage" d'une sculpture d'un artiste américain, installée dans le désert du nord du pays, après des actes de vandalisme.

Créée par l'artiste Richard Serra, l'oeuvre, intitulée "East-West/West-East" (Orient-Occident/Occident-Orient) fait 15 mètres de haut et est constituée de quatre monolithes en acier.

Elle a été abîmée ces derniers mois par des visiteurs désireux de laisser leur marque en gravant des noms et des slogans, ont regretté les autorités qataries.

La sculpture va bénéficier d'un "processus de nettoyage spécialisé" pour remédier à ces "dégradations importantes et délibérées causées par les visiteurs au cours des derniers mois", a déclaré dans un communiqué Qatar Museums, l'institution publique chargée de gérer les musées et responsable de l'oeuvre de Richard Serra.

"Le vandalisme, quel qu'il soit, à l'égard de notre art public, affecte non seulement la jouissance de l'oeuvre par la population mais nuit également au patrimoine culturel du Qatar", a déclaré Abdellatif al-Jasmi, directeur de la protection du patrimoine culturel à Qatar Museums.

L'installation est située dans la réserve du désert de Brouq, dans le nord-ouest du pays, une zone isolée accessible uniquement en 4x4 et réputée pour ses paysages grandioses, ses dunes de sable et ses couchers de soleil éclatants.

"Il est important que les gens comprennent l'impact social des dommages causés aux oeuvres d'art, mais aussi qu'ils puissent recevoir des amendes substantielles et avoir la responsabilité de la restauration", a ajouté Abdellatif al-Jasmi.

Comme d'autres pays du Golfe, le Qatar, pays riche en énergie, a fait son entrée sur la scène culturelle mondiale en consacrant ses dernières années des milliards de dollars aux musées et aux oeuvres d'art.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.