Accéder au contenu principal

Wall Street, de nouveau rattrappée par le coronavirus, vers une ouverture en forte baisse

Publicité

New York (AFP)

Wall Street s'apprêtait à ouvrir en forte baisse jeudi au lendemain d'un rebond d'ampleur, le marché restant très volatil face aux développements liés au coronavirus.

Vers 13H55 GMT, le contrat à terme sur l'indice vedette de Wall Street, le Dow Jones Industrial Average, qui donne une indication de son évolution, reculait de 2,21% dans les échanges électroniques tandis que celui sur le Nasdaq, l'indice à forte coloration technologique de la Bourse de New York, perdait 2,24%.

Signe de la ruée des investisseurs vers les actifs jugés moins risqués, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américains continuait à dégringoler et évoluait à 0,949% contre 1,052% la veille à la clôture.

La Bourse de New York avait terminé en forte hausse mercredi, saluant avec enthousiasme le retour de Joe Biden au rang de favori des primaires démocrates: le Dow Jones a grimpé de 4,53% et le Nasdaq de 3,85%.

Mais jeudi, les craintes liées à la propagation de l'épidémie de pneumonie virale et ses conséquences sur la vie économique reprenaient le dessus.

"La volatilité est récemment redevenue la norme et non plus l'exception sur les marchés américains", remarque Art Hogan de National Securities.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.