Accéder au contenu principal

Wall Street, rattrapée par le coronavirus, ouvre en forte baisse

Publicité

New York (AFP)

La Bourse de New York reculait nettement à l'ouverture jeudi, rattrapée par les craintes liées aux conséquences de l'épidémie de Covid-19, au lendemain d'un fort rebond.

Vers 14H40 GMT, l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, cédait 2,49%, à 26.416,34 points.

Le Nasdaq, à forte coloration technologique, reculait de 2,07%, à 8.830,62 points.

Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, perdait 2,39%, à 3.055,24 points.

Wall Street avait salué mercredi avec enthousiasme le retour de Joe Biden au rang de favori des primaires démocrates face à Bernie Sanders, partisan d'une grande refonte du système d'assurance-maladie: entraînés par les valeurs du secteur de la santé, le Dow Jones avait grimpé de 4,53% et le Nasdaq de 3,85%.

L'idée que les autorités à travers le monde semblaient monter au créneau pour lutter contre la propagation de l'épidémie et pour soutenir l'économie, comme l'a illustré la baisse des taux décidée en urgence par la banque centrale américaine mardi, avait aussi participé au regain de confiance des investisseurs.

Mais jeudi, "la propagation du coronavirus aux États-Unis, avec la Californie qui a déclaré l'état d'urgence, semble peser sur la conviction des investisseurs et empêche de prolonger la flambée d'hier", remarquent les analystes de Charles Schwab.

De plus, "il reste encore beaucoup de questions autour de l'efficacité des mesures de soutien à l'économie face à l'ampleur mondiale du problème sanitaire", avance Patrick O'Hare de Briefing.

"Le marché va continuer à attendre d'avantage de mesures de relance, ne serait-ce que parce que la propagation aux États-Unis - la plus grande économie du monde - ne fait que commencer", ajoute-t-il.

En attendant, la volatilité reste de mise sur le marché, où les indices fluctuent au gré des gros titres sur l'épidémie.

Signe de la ruée des investisseurs vers les actifs jugés moins risqués, le taux à 10 ans sur les bons du Trésor américains continuait à dégringoler et évoluait à 0,939% contre 1,052% la veille à la clôture.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.