Accéder au contenu principal

Coupe de France : Saint-Étienne s'offre une place en finale en éliminant Rennes

Le milieu de terrain Ryad Boudebouz célèbre son but, le 5 mars 2020, à Saint-Etienne.
Le milieu de terrain Ryad Boudebouz célèbre son but, le 5 mars 2020, à Saint-Etienne. © Philippe Desmazes, AFP

Saint-Etienne s'est qualifié pour la finale de la Coupe de France où il affrontera le Paris SG le 25 avril, en battant Rennes sur le score de 2 à 1.

Publicité

L'AS Saint-Étienne s'est qualifiée jeudi 5 mars pour la finale de la Coupe de France en venant à bout du Stade Rennais (2-1).

Devant leur public, les hommes de Claude Puel ont bien démarré la rencontre, mais une faute de Saliba dans sa surface à la demi-heure de jeu a offert à ses adversaires un pénalty, transformé en force par Mbaye Niang.

Dix minutes plus tard, Loïs Diony a déposé un ballon sur la tête de Kolodziejczak pour renvoyer les deux équipes à égalité à la pause. La seconde période a été moins animé et Ryad Boudebouz, entré à la 83e minute, a finalement surgi au bout du temps additionnel pour envoyer une frappe du gauche dans les buts rennais.

"Tout le monde est content. Mon sentiment à moi c'est le sentiment de tout le monde car on galère tous ensemble. Quand on gagne ce match, c'est une délivrance", a réagi le milieu de terrain après la rencontre. "Quand je marque j'ai envie de pleurer sur le moment. Je suis content".

"C'était un match plein dans lequel nous nous sommes donnés les moyens d'être performant et je pense que la qualification est méritée. Je suis très heureux pour le groupe. Enfin, cela tourne dans le bon sens avec ce but dans le temps additionnel, car ces derniers temps, nous n'avons pas été récompensés. Sur certains matches de bonne facture, nous ne méritions pas de perdre. C'est le chemin à suivre", a également expliqué son entraîneur Claude Puel.

Une première finale depuis 1982

Après trois demi-finales perdues depuis trente ans contre Montpellier (1990), Nantes (1993) et Paris Saint-Germain (2015), c'est la première fois depuis 1982 que les Verts atteignent la finale de la compétition où ils retrouveront leur bête noire, le PSG qui s'est qualifié mercredi en s'imposant 5-1 à Lyon.

En 1982, c'est d'ailleurs face au club parisien, d'une autre époque certes, que l'ASSE, emmené par un certain Michel Platini, s'était inclinée aux tirs au but (2-2, 5-6 t.a.b.). En quarts de finale de la Coupe de la Ligue, au Parc des Princes, en janvier, l'ASSE s'était inclinée face à l'ogre parisien sur le score sans appel de 6-1.

Saint-Etienne, en grande difficulté en championnat (16e, avec seulement deux points d'avance sur le barragiste, Nîmes), n'avait plus gagné depuis le 13 février et son quart de finale face à Epinal (2-1, National, 3e div.).

Mais avant la finale, le 25 avril, les Verts devront avoir fait évoluer leur situation précaire en Ligue 1 où ils jouent clairement leur survie dans l'élite, à commencer par dimanche contre Bordeaux.

Avec AFP et Reuters

 

 

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.