Accéder au contenu principal

Coronavirus : plus de 100 000 personnes contaminées à travers le monde

Des ambulanciers transportent un patient d'une maison de retraite où des cas de coronavirus ont été confirmés, à Kirkland, aux États-Unis.
Des ambulanciers transportent un patient d'une maison de retraite où des cas de coronavirus ont été confirmés, à Kirkland, aux États-Unis. © David Ryder, Reuters

L'épidémie du coronavirus a dépassé la barre des 100 000 personnes contaminées dans le monde où la propagation s'étend, 21 nouveaux cas ayant été détectés à bord d'un navire de croisière au large de la Californie.

Publicité

Plus de 100 000 personnes ont désormais contracté le nouveau coronavirus depuis qu'il a fait son apparition dans le centre de la Chine fin 2019. Le Covid-19 est présent dans 92 pays et a fait près de 3 500 morts, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

La Chine a annoncé, samedi 7 mars, 28 nouveaux décès, portant le bilan total à 3 070 morts dans le pays, et une nouvelle augmentation du nombre de cas en dehors de la province du Hubei, où le virus a été détecté en premier.

L'OMS a estimé que la propagation du virus était "très préoccupante". Elle enjoint les États à faire de la lutte contre la propagation de la maladie leur première priorité. Ici ou là, de premiers cas sont enregistrés comme au Bhoutan ou au Pérou, mais les pays les plus affectés restent la Chine, la Corée du Sud, l'Iran, l'Italie et la France.

Aux États-Unis, le virus a été détecté sur 21 personnes à bord du Grand Princess, un navire de croisière maintenu au large de la Californie, après la découverte de symptômes chez certains de ses 3 533 passagers et membres d'équipage, selon le vice-président américain, Mike Pence.

Après avoir organisé sa grande conférence annuelle à Washington, le lobby pro-Israël Aipac a annoncé vendredi que deux des participants avaient été testés positifs au nouveau coronavirus.

Une baisse des contaminations dans la province du Hubei                              

La propagation, inévitable, a été en partie contenue en Chine, dans la province du Hubei, épicentre de l'épidémie, grâce à la mise en quarantaine de quelque 56 millions de personnes depuis fin janvier.

Les nouvelles contaminations de personnes y sont en baisse depuis plusieurs semaines. Avec 74 nouveaux cas, il s'agit du nombre le plus faible depuis les mesures de quarantaines mises en place fin janvier dans la province, selon les autorités chinoises. Cependant, 24 cas de coronavirus importés ont été recensés dans le Hubei, faisant craindre une nouvelle hausse des contaminations en Chine.

La région pourrait bientôt être rouverte, a laissé entendre vendredi le gouvernement, alors que le régime communiste fait l'objet d'une contestation inhabituelle, les habitants confinés manquant de vivres.

De leur côté 13 pays ont fermé leurs établissements scolaires : 300 millions d'élèves dans le monde sont privés d'école pour plusieurs semaines.

Vendredi, le Togo, les Territoires palestiniens, la Serbie, le Vatican, la Slovaquie, le Pérou ou encore le Bhoutan ont annoncé de premiers cas. En Egypte, 12 cas ont été détectés parmi le personnel d'un bateau de croisière sur le Nil. En Grèce, c'est un groupe d'au moins 34 personnages infectées ayant voyagé dans le même autocar pour un pèlerinage en Israël qui concentre toute l'attention.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.