Accéder au contenu principal

Nouveau cas de coronavirus à l'Assemblée, une députée hospitalisée

Publicité

Paris (AFP)

Une députée atteinte du coronavirus a dû être hospitalisée, ce qui porte à trois le nombre de cas recensés à l'Assemblée nationale, dont deux députés, a indiqué samedi la présidence de l'Assemblée.

Deux cas avérés avaient été annoncés jeudi -un député du Haut-Rhin et un salarié de l'Assemblée- et un nouveau cas a été recensé, précise la présidence dans un communiqué.

L'élue hospitalisée, Elisabeth Toutut-Picard, députée LREM de Haute-Garonne, a indiqué de son côté que "son état général s'étant bien amélioré, elle est sortie de l'hôpital" samedi en fin de journée. Elle précise dans un communiqué qu'elle devra rester "confinée pendant 14 jours à son domicile".

Elle-même directrice d'hôpital jusqu'en 2017, la députée indique avoir subi un dépistage positif à son retour de Paris où "elle avait participé depuis lundi" aux débats à l'Assemblée. Elle précise avoir été hospitalisée la nuit de vendredi à samedi dans le service d'infectiologie du CHU de Toulouse Purpan.

Selon la présidence de l'Assemblée nationale, "six personnes sont actuellement prises en charge par les services de santé en vue d'un dépistage, parmi lesquelles cinq députés et un agent". Quatre autres ont "fait l'objet d'un test négatif, parmi lesquelles trois membres du personnel et une collaboratrice".

Le député du Haut-Rhin Jean-Luc Reitzer est pour sa part "toujours en réanimation mais son état est stable", a indiqué samedi son entourage à l'AFP.

Suite à l'apparition des deux premiers cas avérés de coronavirus, "une série de dispositions ont été prises par le président de l'Assemblée nationale et les questeurs dans le but de lutter contre la propagation du virus et d'adapter la présence des députés, collaborateurs et personnels de l'institution", précise la présidence.

L'Assemblée nationale ayant décidé en juillet d'interrompre ses travaux parlementaires "du 9 mars au 22 mars inclus, le nombre de personnes sur site sera fortement réduit du fait du départ des députés dans leur circonscription et des congés annuels", souligne-t-elle.

La propagation accélérée du coronavirus en France a causé 11 décès selon un nouveau bilan.

dch/ib/dlm

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.