Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Exclusif : à l'intérieur des camps de migrants, à la frontière gréco-turque

Les policiers grecs font usage de gaz lacrymogène à la frontière entre la Turquie et la Grèce.
Les policiers grecs font usage de gaz lacrymogène à la frontière entre la Turquie et la Grèce. © Capture France 24

À la frontière entre la Grèce et la la Turquie, la situation des migrants reste extrêmement préoccupante. Des heurts les ont opposés vendredi à des policiers grecs qui ont fait usage de gaz lacrymogène.

Publicité

La tension est toujours aussi vive à la frontière entre la Turquie et la Grèce, où des milliers de migrants espèrent toujours pouvoir entrer en Europe. 

Des affrontements ont encore eu lieu, vendredi 6 mars, entre des migrants qui se trouvent du côté turc de la frontière, à Pazarkule, et les policiers grecs, qui tirent des grenades lacrymogènes et des grenades assourdissantes, dans le but de les éloigner.

L'endroit est interdit aux journalistes, mais nos envoyés spéciaux ont pu se procurer des images filmées à l'intérieur du camp. Elles ont notamment été tournées par un migrant iranien qui vit sur place. Elles montrent la violence des affrontements, mais aussi, les conditions de vie de ces migrants.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.