Accéder au contenu principal

NBA: Le Jazz fait la java, Denver et Houston déchantent

Publicité

Los Angeles (AFP)

Sans tambour, ni trompette, mais avec plus de sérieux que ses concurrents Denver et Houston, battus chez des plus modestes, le Jazz s'est imposé à Detroit, faisant une bonne opération dans la lutte pour le podium à l'Ouest, samedi en NBA.

. Road-trip au carré pour Utah

Dans la continuité de ses victoires à Cleveland, New York et Boston, le Jazz a parfaitement bouclé sa série de quatre déplacements sur le parquet de Detroit (111-105).

L'ailier croate Bojan Bogdanovic (32 points, à 12/18) a été le grand contributeur du cinquième succès de rang de son équipe, qui fut assez compliqué à assurer. Après avoir mené de 16 points à la pause, et encore de 9 à moins de deux minutes à jouer, ils ont laissé les Pistons revenir à trois longueurs à 42 secondes du buzzer.

Moment auquel Rudy Gobert a réussi ses deux lancers francs pour éteindre les espoirs adverses. "Gobzilla" a fini avec 10 points, 12 rebonds, 3 passes, 3 interceptions, 2 contres.

En face, l'autre Français sur le parquet, Sekou Doumbouya, a justifié son retour dans l'équipe après un passage en G-League (9 pts à 4/6 aux tirs, 3 rbds en 20 min), tandis que l'ailier Christian Wood a réussi 30 points et 11 rebonds.

Utah consolide sa 4e place à l'Ouest (41-22) devant Houston (39-23) qui a encore perdu à Charlotte et en se rapprochant de Denver (42-21), défait à Cleveland.

. Les Nuggets chutent encore

Comme il y a quatre jours face au dernier de sa conférence, Golden State (116-100), Denver s'est incliné chez la lanterne rouge à l'Est, les Cavaliers (104-102) qui n'a depuis longtemps plus rien à jouer cette saison, sinon conserver un peu de dignité.

Cette fois, cela s'est joué à pas grand chose, une dernière possession manquée par Jamal Murray (17 pts, 7 passes). Mais ce revers empreint d'un manque de sérieux sur le plan défensif (55,3% de réussite aux tirs pour Cleveland), trahit l'incapacité de ce prétendant déclaré au titre NBA à se mobiliser pendant 48 minutes.

Les trous d'air générant le doute, les Cavs se sont finalement montré plus solides jusqu'au bout, dans le sillage de Kevin Love (27 pts, 6 rbds) et du meneur Collin Sexton (25 pts).

. Les Rockets ne redécollent pas

L'inconstance semble être permanente cette saison du côté de Houston, équipe de séries positive ou négative, c'est selon. Actuellement, les Rockets sont dans le dur avec un troisième revers d'affilée chez les Hornets (108-99) qui contraste avec les six victoires ayant précédé.

Sans Russell Westbrook, pourtant dans une période faste mais préservé, ni Eric Gordon (genou), la franchise texane s'est logiquement appuyée sur le seul James Harden, qui a réussi un... quadruple-double bien a lui (30 pts, 14 rbds, 10 passes, 10 ballons perdus).

Il n'a pas pu changer le cours d'un match débuté de la pire façon. Après 6 min 30 sec, les Hornets menaient 20-0, profitant allègrement des 8 pertes de balles et 5 tentatives derrière l'arc manquées par les Rockets en 12 possessions, pour s'adjuger le premier quart-temps (30-17).

De Terry Rozier (24 pts) à PJ Washington (22 pts) en passant par Devonte Graham (23 pts), le cinq majeur a brillé, permettant à Charlotte (10e) de rester à portée de la 8e place à l'Est.

Nicolas Batum, qui s'est excusé cette semaine "pour ne pas avoir répondu aux attentes" n'a une nouvelle fois pas été utilisé.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.