Accéder au contenu principal

Six Nations : les Bleus s'inclinent en Écosse au terme d'un match décevant

L'ouvreur écossais Adam Hastings tente de se défaire du plaquage de Grégory Alldritt lors du match Écosse-France, le 8 mars 2020.
L'ouvreur écossais Adam Hastings tente de se défaire du plaquage de Grégory Alldritt lors du match Écosse-France, le 8 mars 2020. © Anne-Christine Poujoulat, AFP

Maladroits et fébriles, les Français ont été largement dominés dimanche par les Écossais qui ont signé une belle victoire (28-17) devant leur public. Les Bleus, qui ont longtemps joué en infériorité numérique, n'ont pas réussi à contrer l'agressivité du XV du Chardon.

Publicité

Les Écossais ont douché, dimanche 8 mars, les espoirs de Grand chelem des Bleus qui, après trois victoires dans l'édition 2020 du tournoi des Six Nations, espéraient s'imposer sur la pelouse de Murrayfield. Mais le scénario du match leur a rapidement été défavorable. Dès la 3e minute, ils ont perdu leur talentueux ouvreur Romain Ntamack, victime d'une commotion cérébrale. Et le troisième-ligne aile François Cros recevait deux minutes plus tard un carton jaune à cause d'un plaquage jugé dangereux.

Réduits à 14 contre 15 pendant 10 minutes, les Français n'ont cependant encaissé que 3 points, inscrits par l'Écossais Adam Hastings sur pénalité. Brouillons au cours des 30 premières minutes du match, les Bleus ont ensuite su retrouver de l'allant. Et à l'issue d'une belle séquence offensive des tricolores, le demi de mêlée Antoine Dupont a réalisé une brillante passe au pied pour l'ailier Damian Penaud, qui a inscrit le premier essai français, transformé par l'ouvreur Mathieu Jalibert entré à la place de Ntamack.

Les Bleus n'ont cependant pas pu savourer longtemps leur avantage au score (6-7). Deux minutes plus tard, une bagarre éclatait dans les 22 mètres français à l'issue de laquelle le pilier Mohamed Haouas a reçu un carton rouge pour un coup porté au visage d'un Écossais.

L'ouvreur Adam Hastings se faisait un plaisir de passer sa troisième pénalité pour redonner l'avantage à son équipe (9-7). Et les Écossais parvenaient même, juste avant la pause, à inscrire un essai, l'ailier Sean Maitland concluant une belle offensive du XV du Chardon.

La première défaite de Galthié

Les Écossais sont revenus sur le terrain en affichant la même détermination et le jeu inspiré de la ligne de trois-quarts a permis à l'ailier Maitland d'inscrire un deuxième essai dès la 45e minute, transformé par Hastings. Un troisième, marqué à la 65e par le talonneur Stuart McInally, a définitivement scellé le sort de cette rencontre. Les Bleus se sont toutefois battus jusqu'au bout et leur capitaine Charles Ollivon a même marqué un essai à la 76e minute. Finalement battus 28 à 17, les Bleus repartent d'Écosse sans même un point de bonus défensif qui aurait été précieux pour la suite de la compétition.

Interrogé par la chaîne France 2 à l'issue de cette rencontre, Fabien Galthié n'a pas caché sa déception. "On a joué quasiment 55 minutes d'un match à 14, à ce niveau là, même avec la meilleure des volontés, ce n'est pas facile", a expliqué le sélectionneur des Bleus. Depuis les tribunes de Murrayfiled, il a assisté aux nombreuses erreurs commises par ses joueurs et a ainsi vécu sa première défaite à la tête de l'équipe de France. Un revers auquel s'ajoutent les blessures de plusieurs joueurs français au cours de cette rencontre. 

"Il va falloir se remobiliser très vite car on joue contre l'Irlande dans six jours", a ajouté Fabien Galthié. La réception des Irlandais au Stade de France, samedi 14 mars, sera en effet le prochain rendez-vous des Bleus, qui peuvent encore espérer gagner cette édition 2020 du Tournoi. Ils doivent pour cela signer un net succès face aux Irlandais et espérer que les Anglais ne fassent pas de même à Rome contre les Italiens.

Un match Italie-Angleterre dont on ne connaît pas encore la date car il a été repoussé en raison de l'épidémie de coronavirus. Dans l'immédiat, les Français auront donc surtout à cœur de terminer cette compétition sur une meilleure note contre l'Irlande, après cette sortie ratée en Écosse.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.