Accéder au contenu principal

Coronavirus: le monde du spectacle accuse le coup

Publicité

Paris (AFP)

Annulations pures et simples ou accès restreint: le monde du spectacle et de la culture, sous le choc, cherchait la parade lundi après la décision du gouvernement d'interdire tout rassemblement supérieur à 1.000 personnes, pour freiner la propagation du coronavirus.

"On n'a plus rien de prévu d'ici début juin. Tout ce qui était plus de 5.000 spectateurs a déjà été reporté, comme les concerts de Gims, M, PNL, Simple Minds, ou M. Pokora, pour la plupart à l'automne. Il nous restait quelques concerts en petite jauge qu'on est en train de déplacer", a affirmé à l'AFP Thierry Teodori, directeur général de la Halle Tony Garnier à Lyon, une des plus grandes salles de France (jusqu'à 17.000 places).

"Jusqu'à présent on reportait à juin, mais là on est obligé de reporter jusqu'à un an faute de place, car tout est pris à l'automne et l'hiver prochain", a-t-il indiqué.

Principale difficulté pour le directeur de salle: l'absence de précisions sur la durée des restrictions. "On aurait vraiment besoin d'une date butoir pour s'organiser".

Face à la menace exceptionnelle liée au coronavirus, le gouvernement avait d'abord interdit les rassemblements en milieu clos de plus de 5.000 personnes jusqu'à fin mai, avant de ramener l'interdiction à mi-avril. La mesure avait entraîné des annulations de concerts et salons comme le Mondial du tatouage mi-mars et le salon Livre Paris fin mars.

- En attente du décret -

En annonçant l'interdiction des rassemblements de plus de 1.000 personnes, en plein air comme en milieu clos, il a encore durci sa réponse, semant l'émoi dans le milieu culturel. La durée de cette mesure ne sera connue qu'avec la publication d'un décret.

Des exceptions sont toutefois prévues: il reviendra aux préfets et aux ministères de faire "remonter une liste d'événements considérées comme utiles à la vie de la nation".

Sans plus attendre, la Philharmonie de Paris a annulé dès lundi soir tous les concerts qui ont lieu dans la salle Pierre Boulez, a affirmé à l'AFP son directeur général, Laurent Bayle, alors qu'un concert très attendu des mélomanes devait être dirigé lundi soir par le chef d'orchestre Teodor Currentzis dans la grande salle (2.400 places).

L'Opéra Comique (1.150 places) a indiqué à l'AFP qu'il étudiait la possibilité de réduire sa jauge (1.150 places) à 800 ou une annulation pure et simple avant son prochain spectacle le 25 mars.

De nombreuses salles parisiennes et dans les régions dont la jauge est supérieure à 1.000 places, comme l'Opéra de Paris, le Théâtre des Champs-Elysées, se sont réunies lundi matin pour prendre une décision.

Du côté des salles de concerts et des producteurs, l'inquiétude est palpable, alors que les ventes de billets ont déjà chuté de 50% sur un an. Une perte "supérieure à celle des attentats de 2015", indiquait vendredi le syndicat professionnel Prodiss.

- "Coup fatal" -

"Je ne sais pas si ça tuera le virus - et comme tous je l’espère - mais en revanche pour le spectacle vivant le coup sera fatal", a tweeté Vincent Frerebeau, le fondateur du label Tôt ou tard (Vincent Delerm), à propos des nouvelles restrictions.

"Sachez que nous sommes mobilisés à L'Olympia au sujet des concerts et spectacles concernés par les nouvelles mesures annoncées par le gouvernement. Nous vous tiendrons informés et répondrons à vos messages dès que possible", a indiqué la salle parisienne.

Même son de cloche au Grand Rex, où doit s'achever mercredi la tournée de Madonna. La salle a promis aux internautes de revenir "très vite vers (eux) pour savoir quelles sont les mesures à prendre".

Series Mania, plus grand festival de séries en France qui doit avoir lieu à Lille fin mars, a dit chercher "des solutions dans le respect des consignes gouvernementales".

S'adapter semble être le maître mot de nombreux organisateurs d'événements. Pour le Louvre, le musée le plus fréquenté au monde, l'accès est désormais réservé uniquement aux visiteurs munis d'un billet électronique et à ceux bénéficiant d'une entrée gratuite.

Plus inventif, le groupe de rock Nada Surf jouera deux concerts "identiques" mercredi soir à 19H00 et à 21H15 à La Cigale à Paris, afin "d'éviter une annulation ou un report".

bur-may-ppy-ag/ial/it

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.