Accéder au contenu principal

Emmanuel Macron annonce une coopération européenne pour lutter contre le coronavirus

Le président Macron s'exprime sur le coronavirus à l'issue d'une visioconférence avec les dirigeants européens, Paris le 10 mars 2020.
Le président Macron s'exprime sur le coronavirus à l'issue d'une visioconférence avec les dirigeants européens, Paris le 10 mars 2020. © Capture d'écran

Emmanuel Macron s'est exprimé mardi depuis l'Élysée alors qu'un nouveau bilan fait état de 33 décès et plus de 1 700 contaminations au coronavirus en France. Il a notamment évoqué les mesures prises par les États membres de l'Union européenne lors d'une réunion organisée un peu plus tôt entre les différents chefs d'États.

Publicité

Alors qu'un dernier bilan fait état, mardi 10 mars à 19 h, de 33 morts et plus de 1 700 personnes contaminées par le coronavirus en France, Emmanuel Macron, qui a averti que le pays n'était "qu'au début de l'épidémie", a pris la parole depuis l'Élysée.

Celui-ci est revenu sur la réunion qui s'est tenue, un peu plus tôt, en visioconférence entre les chefs d'États de gouvernement des 27 États membres, le président du Conseil européen, Charles Michel, la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, et la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde. Une réunion qui a permis, "d'acter plusieurs décisions importantes quant à la crise de coronavirus qui touche les pays européens", a annoncé Emmanuel Macron en direct de l'Élysée.

Coordination quotidienne des ministres de la santé

Parmi les décisions prises entre les 27, est prévue, sur le plan sanitaire, une coordination quotidienne entre tous les ministres européens de la Santé, a annoncé le président français.

En matière d'équipements, une organisation commune est également prévue, notamment concernant les masques chirurgicaux et les respirateurs artificiels, "pour passer des marchés communs afin de limiter les manques et d'apporter une réponse collective", a-t-il ajouté alors que certains services d'urgence italiens sont confrontés à de grandes difficultés.

Emmanuel Macron a également évoqué la mise en place d'un conseil scientifique et un soutien en matière de recherche, ajoutant que déjà plus de 100 millions d'euros avaient été déboursés dans des programmes de recherche.

Accompagnement des PME

Sur les conséquences économiques et financières de l'épidémie, le chef de l'État a évoqué la nécessité de prendre des réponses nationales pour "accompagner tous les secteurs touchés sur la plan économique, en particulier les PME."

"Tous ensemble, nous sommes prêts à prendre les décisions nécessaires, les mesures indispensables pour faire face à cette épidémie et à toutes les conséquences auxquelles elle peut donner lieu, et éviter toute forme d'instabilité financière", a-t-il poursuivi, ajoutant que la BCE doit s'exprimer jeudi à ce sujet.

"Nous sommes prêts à utiliser tous les instruments qui sont nécessaires", a de son côté déclaré le président du Conseil européen, Charles Michel, qui s'est lui aussi exprimé à l'issue du sommet européen extraordinaire en visioconférence. "Une application souple des règles de l'UE en particulier concernant les aides d'État et le Pacte de stabilité et de croissance (qui encadre les déficits budgétaires) sera nécessaire", a-t-il ajouté.

S'exprimant à ses côtés, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé la création d'un fonds d'investissement de 25 milliards d'euros pour amortir l'impact économique de la crise sanitaire, avec déblocage immédiat de 7,5 milliards.

Dans le prolongement de ce sommet, Emmanuel Macron a annoncé qu'un conseil physique se tiendra le 26 mars prochain afin de poursuivre la coordination européenne.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.