Accéder au contenu principal
REPORTAGE

Coronavirus : "On est des gros contamineurs, nous, les députés européens"

Des parlementaires européens réunis à Bruxelles.
Des parlementaires européens réunis à Bruxelles. © FRANCE 24

La prochaine session plénière du Parlement européen, qui devait initialement se tenir à Strasbourg du 30 mars au 2 avril, a été déplacée à Bruxelles. Une mesure restrictive, prises parmi d'autres pour limiter la propagation du coronavirus, qui divisent les eurodéputés. Reportage.

Publicité

Les mesures sont inédites. Face à la propagation du coronavirus, - fait rarissime -, le Parlement européen a dû annuler une session plénière à Strasbourg. Conséquence : cette semaine, les députés ont siégé dans la capitale belge. (La dernière annulation en date remonte à 2008 à la suite d'un problème de toiture à Strasbourg.)

Parmi les mesures imposées, l'annulation de toute venue d'invité qui ne serait pas essentielle au fonctionnement de l'institution. Ainsi, les lobbyistes et les représentants d'ONG ont vu leurs rendez-vous au Parlement reportés. Les journalistes sont acceptés à condition qu’ils attestent sur l’honneur ne pas avoir été en contact avec une personne infectée par le virus. Des mesures contradictoires car aucune restriction n'est imposée aux plus de 700 députés venus des 27 états membres.

>> À lire : Les quatre stades du plan de prévention en France

"Qu'est-ce qu'on fait pour le Parlement ? Lance Michèle Rivasi, au milieu de l’hémicycle. Parce qu'on est quand même un véritable paquebot avec des milliers de passagers. L’eurodéputé Vert appelle à la fermeture de l'institution. "On est des gros contamineurs, nous, les députés européens parce qu'on est sans arrêt dans les transports publics, dans les avions, dans les trains."

Pour Jaume Duch, porte-parole, le Parlement européen doit au contraire continuer son activité démocratique. "Le vote est présentiel, c'est ce que le règlement du Parlement européen prévoit et c'est pour ça que c'est important de garder des sessions plénières, même si parfois ce sera des sessions d'une journée seulement dans lesquelles on puisse voter."

En attendant d’éventuelles nouvelles restructions, la prochaine session strasbourgeoise aura à nouveau lieu en Belgique au début du mois d’avril.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.