Accéder au contenu principal

Coronavirus : des joueurs d'Arsenal confinés, la Ligue Europa perturbée

Deux fans d'Arsenal portant des masques sanitaires lors du match entre Arsenal et West Ham le 7 mars 2020.
Deux fans d'Arsenal portant des masques sanitaires lors du match entre Arsenal et West Ham le 7 mars 2020. © Ian Kington, AFP

Le club anglais d'Arsenal a annoncé, mercredi, qu'une partie de ses joueurs étaient confinés en raison du coronavirus. La pandémie continue de perturber le football européen entre huis clos et annulation de matches.

Publicité

Triste première pour Arsenal. L'équipe des Gunners est devenue, mercredi 11 mars, la première équipe professionnelle européenne de football à être placée en quarantaine en raison de la pandémie de coronavirus. Cette dernière perturbe fortement le football européen, alors que plusieurs championnats ont annoncé des huis clos systématiques et que certains matches de Ligue Europa sont menacés.

Arsenal a expliqué dans un communiqué qu'"un certain nombre de joueurs" avaient été placés à l'isolement à leur domicile pendant 14 jours, ainsi que "quatre membres de l'encadrement". En cause : l'entrée en contact de plusieurs membres du personnel d'Arsenal avec l'actionnaire de l'Olympiakos, Evangelos Marinakis, déclaré positif au Covid-19.

Une décision qui a provoqué le report du match de Premier League entre Manchester City et les Gunners.  Le report est dû à l'indisponibilité de ces joueurs, qui handicapait une équipe se débattant pour sortir du milieu de tableau (9e à cinq points du cinquième, Manchester United).

Inter Milan-Getafe et Séville-Roma paralysés par l'épidémie

La propagation du coronavirus en Italie et en Espagne a mis entre parenthèses la tenue des chocs Inter Milan-Getafe et Séville-AS Rome, initialement prévus jeudi, tandis que d'autres huitièmes de finale de Ligue Europa se disputeront à huis clos.

Initialement prévus sans public à Milan (21 h) et Séville (18 h 55), les deux matches "n'auront pas lieu comme prévu le 12 mars", a précisé l'UEFA mercredi, sans évoquer de report ni d'annulation et alors que les matches retours sont prévus le 19 mars.

L'Italie, pays d'Europe le plus touché par l'épidémie de Covid-19, a pris des mesures drastiques de confinement, et l'Espagne a interdit, lundi, les liaisons aériennes directes avec l'Italie jusqu'au 25 mars.

Dès mardi, le président de Getafe Angel Torres avait dit avoir demandé à l'UEFA de prévoir une "alternative", refusant de "pénétrer dans un foyer du coronavirus" et se disant même prêt à "perdre le match". Et mercredi, la Roma a annoncé sur Twitter que son équipe "n'irait pas en Espagne pour le match de Ligue Europa face à Séville, son avion en provenance d'Italie n'ayant pas été autorisé à atterrir en Espagne".

Après un tour de chauffe poussif contre Cluj au tour précédent (1-1 à l'aller, 0-0 au retour), les Sévillans s'apprêtaient à accueillir la Roma à huis clos en Espagne, où les deux prochaines journées de championnat se joueront sans public.

D'autres matches se disputeront sans spectateurs : la rencontre entre l'Olympiakos, tombeur d'Arsenal en seizièmes, et Wolverhampton, ainsi que les duels Linz-Manchester United, Wolfsburg-Shakhtar Donetsk et Francfort-Bâle.

Les Glasgow Rangers ont prévu, mardi, des "mesures supplémentaires de sécurité", notamment du gel hydroalcoolique en libre-service, pour la réception du Bayer Leverkusen.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.