"Si je reviens un jour", les lettres retrouvées de Louise Pikovsky, du documentaire à la BD

La couverture de la bande dessinée "Si je reviens un jour".
La couverture de la bande dessinée "Si je reviens un jour". © Des ronds dans l'O

Trois ans après la sortie du documentaire de France 24 sur Louise Pikovsky, une lycéenne parisienne déportée, son histoire est adaptée en bande dessinée.

Publicité

En 2017, France 24 a réalisé un documentaire intitulé "Si je reviens un jour", les lettres retrouvées de Louise Pikovsky :  la correspondance d’ une élève du lycée Jean-de-la-Fontaine à Paris, au cours de la Seconde Guerre mondiale. Depuis, les écrits de cette jeune fille déportée à Auschwitz ont fait le tour du monde.

Le voyage des lettres de Louise Pikovsky
Le voyage des lettres de Louise Pikovsky © Studio Graphique France Médias Monde

Cette histoire est aujourd’hui adaptée en bande dessinée par la journaliste Stéphanie Trouillard et le dessinateur Thibaut Lambert afin d’attirer un plus large public et surtout utiliser le parcours de Louise Pikovsky dans le cadre de l’enseignement de la Shoah."De nombreux témoins de cette période disparaissent, donc il faut aussi réfléchir à comment transmettre cette histoire de la Shoah aux nouvelles générations sans le témoignage direct de ces personnes", explique Stéphanie Trouillard. "La bande dessinée peut être un bon média pour le faire".

"Si je reviens un jour", les lettres retrouvées de Louise Pikovsky (éditions Des ronds dans l'O) de Thibaut Lambert et Stéphanie Trouillard en partenariat avec France 24 et la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

"Si je reviens un jour", les lettres retrouvées de Louise Pikovsky
"Si je reviens un jour", les lettres retrouvées de Louise Pikovsky © Studio Graphique France Médias Monde

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine