Accéder au contenu principal

Coronavirus: Marine Le Pen demande à son tour de "mettre fin" à la réforme de l'assurance chômage

Publicité

Paris (AFP)

Marine Le Pen a appelé à son tour le gouvernement à "mettre fin" à la réforme de l'assurance chômage dans la perspective de la crise économique qui s'annonce en raison du coronavirus.

"Il faut suspendre d'urgence la réforme d'indemnisation du chômage (...), il faut que le gouvernement mette fin à cette réforme d'indemnisation qui prévoit de baisser fortement les indemnités de ceux qui auront perdu leur emploi", a estimé sur Europe 1 la présidente du Rassemblement national, alors que les syndicats CFDT, FO et CGT, ainsi que le PS et LFI ont appelé chacun successivement depuis mardi à"renoncer" à la deuxième phase de la réforme au 1er avril.

Le gouvernement a de son côté indiqué jeudi réfléchir à des mesures d'aménagement de la réforme.

Interrogée sur la fermeture des établissements scolaires et universités jusqu'à nouvel ordre annoncée jeudi par Emmanuel Macron, Mme Le Pen a jugé que c'"était "inéluctable", "et même tardif", en considérant que "sur ce sujet le gouvernement n'est pas rassurant: hier le ministre de la Santé nous expliquait qu'on pouvait envoyer les enfants à l'école, et 24 heures plus tard on nous explique qu'on ferme toutes les écoles de la maternelle à l'université".

Si l'allocution d'Emmanuel Macron met fin à "de longues semaines de banalisation de ce virus", la présidente du RN a dit penser que "le gouvernement a souhaité minimiser l'impact de cette épidémie pour préserver très certainement la situation économique, mais on n'y échappera pas".

Il faut maintenant "se donner les moyens de freiner" l'épidémie, a-t-elle exhorté en déplorant que "pour l'instant les masques sont rationnés" et que seules "les personnes qui reviennent de régions à haut risques" sont testées.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.