Accéder au contenu principal

Coronavirus: tous les passagers américains ont quitté le Grand Princess à Oakland

Publicité

Los Angeles (AFP)

Tous les passagers américains qui se trouvaient à bord du paquebot Grand Princess, maintenu pendant plusieurs jours au large de la Californie en raison de cas de coronavirus à bord, ont pu quitter le navire amarré à Oakland depuis lundi, ont annoncé vendredi les autorités locales.

Au total, 2.446 voyageurs ont été évacués du navire depuis le début de l'opération, pour la plupart transportés vers des bases militaires américaines pour être placées en observation, selon un communiqué du département des situations d'urgence de Californie transmis à l'AFP.

Outre les 21 cas de coronavirus dépistés à bord (deux passagers et 19 membres d'équipage), quelques autres cas ont depuis lors été détectés chez des passagers évacués, a précisé le gouverneur de Californie, Gavin Newsom.

Des passagers ont critiqué leurs conditions d'évacuation, estimant que le fait d'être tassés les uns sur les autres dans des bus et des avions semblait aller à l'encontre des strictes mesures d'isolement qui leur avaient été imposées à bord du Grand Princess.

"C'est proprement incroyable de voir à quel point tout ça est mal organisé", a déclaré à l'AFP Carolyn Wright, âgée de 63 ans et vivant au Nouveau-Mexique.

Les opérations de débarquement s'étaient poursuivies jeudi jusque dans la soirée, permettant d'évacuer les derniers passagers américains encore présents à bord.

De nombreux touristes canadiens avaient déjà été pris en charge dès le premier jour et rapatriés par avion, tandis que les autorités californiennes organisaient le retour des autres étrangers avec leurs ambassades respectives.

Selon des médias locaux, outre quelque 1.100 membres d'équipage, il ne restait plus vendredi qu'une poignée de passagers étrangers à bord du Grand Princess.

Le gouverneur Newsom a indiqué que le navire devrait rester à Oakland, près de San Francisco, jusqu'à dimanche pour terminer les opérations de rapatriement.

Le paquebot doit ensuite quitter le quai pour s'ancrer temporairement dans la baie de San Francisco, tandis que certains membres d'équipage continueront à être pris en charge sur des vols à destination de leur pays d'origine.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.