Accéder au contenu principal

Coronavirus : finalement testé, Donald Trump n'est pas porteur du Covid-19

Le président américain, Donald Trump, en conférence de presse après avoir été testé négatif au coronavirus, le 14 mars 2020 à Washington.
Le président américain, Donald Trump, en conférence de presse après avoir été testé négatif au coronavirus, le 14 mars 2020 à Washington. © AFP

Le président américain Donald Trump, qui avait refusé dans un premier temps de se soumettre au test du Covid-19, a été testé négatif. Face à la progression de la pandémie, l'interdiction d'entrée aux États-Unis à été étendue aux citoyens britaniques et irlandais, et plusieurs primaires démocrates ont été annulées, en Géorgie et en Louisiane.

Publicité

Donald Trump n'est pas porteur du coronavirus, a indiqué samedi 14 mars le médecin de la Maison Blanche, en révélant le résultat du test subi par le président américain après avoir été en contact avec plusieurs membres d'une délégation brésilienne testés depuis positifs.

"Une semaine après avoir dîné à Mar-a-Lago (en Floride) avec la délégation brésilienne, le président ne présente aucun symptôme", a indiqué le médecin de la Maison Blanche.

Le président américain, âgé de 72 ans, qui a refusé pendant plusieurs jours de se faire tester, avait annoncé samedi s'y être finalement soumis et attendre les résultats. "J'ai fait le test hier soir", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, après avoir expliqué vendredi encore ne pas en avoir besoin puisqu'il ne présentait aucun symptôme - même si l'on peut être porteur du virus sans en présenter les symptômes.

L'inquiétude grandissait devant le refus du président de la première puissance mondiale de se faire tester, alors qu'il a été en contact le weekend dernier dans sa résidence de Mar-a-Lago avec deux personnes testées positives au coronavirus.

L'interdiction d'entrée aux Etats-Unis étendue au Royaume-Uni et à l'Irlande

Le coronavirus a contaminé 2 226 personnes à travers les États-Unis, et l'épidémie n'a pas encore atteint son pic, a déclaré samedi le directeur de l'Institut national des allergies et maladies infectieuses, Anthony Fauci, principal responsable fédéral en maladie infectieuse. Donald Trump, quant à lui, a annoncé pour sa part que la maladie avait fait 50 décès sur le territoire.

Face à la progression de la pandémie sur le sol américain, il a annoncé samedi l'extension au Royaume-Uni et à l'Irlande de l'interdiction d'entrée aux États-Unis déjà en vigueur pour les voyageurs ayant séjourné récemment dans les pays européens de la zone Schengen. Ces deux pays avaient été jusqu'ici exemptés.

Le chef d'État avait déclaré vendredi l'état d'urgence au niveau national, permettant aux États-Unis de débloquer jusqu'à 50 milliards de dollars.

Autre mesure survenue dimanche en raison des craintes sanitaires, la Géorgie a reporté au 19 mai la primaire démocrate initialement prévue le 24 mars, devenant le second État américain à prendre une telle décision après la Louisiane.

Avec AFP et Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.