Accéder au contenu principal

Coronavirus : face à une situation "très inquiétante", Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures

Emmanuel Macron lors d'une visioconférence, le 10 mars 2020, à l'Élysée.
Emmanuel Macron lors d'une visioconférence, le 10 mars 2020, à l'Élysée. © Michel Euler, Pool, Reuters

Le président de la République s'exprimera lundi soir, à 20 heures, dans une allocution télévisée, a fait savoir l'Élysée, alors que le directeur général de la Santé a déclaré lundi matin que la situation en France liée à la pandémie du Covid-19 était "très inquiétante".

Publicité

Une nouvelle allocution pour de nouvelles mesures encore plus drastiques ? Emmanuel Macron s'exprimera dans une allocution télévisée, lundi 16 mars, à 20 heures, pour annoncer de nouvelles mesures afin d'enrayer la pandémie du Covid-19 en France.

Emmanuel Macron réunit lundi un déjeuner de travail "en format Conseil de défense" pour décider de nouvelles mesures à prendre pour lutter contre l'épidémie, après la fermeture des crèches, établissements scolaires et universités, et celle de tous les "lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays".

La situation de l'épidémie de coronavirus en France "est très inquiétante" et "se détériore très vite", a déclaré, lundi matin sur France Inter, le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, s'inquiétant d'une éventuelle "saturation" des hôpitaux.

>> À lire : "Covid-19 : avec un pays presque à l'arrêt, une semaine inédite s'ouvre pour les Français"

"Le nombre de cas double désormais tous les trois jours", mais "je voudrais surtout que nos concitoyens se rendent compte qu'il y a des personnes qui sont malades, en réanimation et dont le pronostic vital est engagé, et ces personnes se chiffrent en centaines", a insisté Jérôme Salomon.

Quelles annonces fera le chef de l'État lundi soir ? Le report du second tour des élections municipales, prévu dimanche 22 mars, et le confinement total de la population française sont dans toutes les têtes.

La "prise de conscience dans la société française n'est pas encore au rendez-vous"

La porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a toutefois qualifié de "fake news", lundi matin, les rumeurs d'un confinement total immédiat qui circulaient la veille, mais a affirmé que le gouvernement prendrait "toutes les mesures" qui permettront de "modifier en profondeur les comportements" face au coronavirus.

"Cette histoire de décret [dès dimanche sur un confinement de la population, ndlr] était une fake news. Il n'en reste pas moins que nous prendrons toutes les mesures qui peuvent être utiles pour faire en sorte de modifier en profondeur les comportements" pour endiguer la progression du virus, a-t-elle assuré sur France Inter.

"On voit bien que malheureusement, au fond, la prise de conscience dans la société française, de la difficulté, du danger face auquel nous sommes, parce qu'il est invisible, n'est pas encore au rendez-vous, et si nous devions prendre des mesures supplémentaires pour que cela imprime davantage dans le comportement de nos concitoyens, je crois que nous n'hésiterons pas à le faire", a ajouté Sibeth Ndiaye.

Coronavirus : des Parisiens accusés d'être irresponsables

Elle a souligné qu'il fallait absolument "limiter les contacts sociaux, les contacts entre les individus", en expliquant que, toutefois, "on peut faire de la trottinette sur les trottoirs, faire du vélo, dans la ruralité se promener dans la campagne".

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.