Accéder au contenu principal

Renault: les quatre usines espagnoles du groupe à l'arrêt à cause du coronavirus

Publicité

Paris (AFP)

Les quatre usines espagnoles du constructeur automobile français Renault sont à l'arrêt "lundi et mardi" à cause du coronavirus et une reprise de la production est incertaine pour les jours à venir, a-t-on appris auprès d'un porte-parole du groupe.

Les usines sont mises à l'arrêt en raison de problèmes d'approvisionnement en pièces détachées et pour "protéger les travailleurs", a précisé un autre porte-parole en Espagne, joint par l'AFP.

"Certains de nos fournisseurs se trouvent dans des zones où le transport est bloqué, des zones proches de la ville d'Igualada (en Catalogne) qui ont été mises en quarantaine", a-t-il précisé.

Les usines Renault arrêtées sont situées à Valladolid (deux unités), Palencia et Séville. Elles emploient au total "un peu moins de 10.000 personnes".

L'un des deux sites de Valladolid (2.400 salariés), produit notamment un moteur diesel de 1,5 litre qui équipe de nombreux véhicules assemblés aussi dans d'autres pays, ce qui peut laisser craindre un impact de l'arrêt de production hors d'Espagne.

Ce site fabrique 40% de la demande de moteurs du groupe (essence et diesel) et exporte 70% de sa production, y compris pour le compte des partenaires Nissan et Mercedes (groupe Daimler), selon le site internet de Renault.

L'autre usine de Valladolid (3.800 salariés) assemble le SUV urbain Captur, un des modèles les plus vendus de la marque Renault.

Palencia (2.300 salariés) produit le SUV Kadjar et la berline compacte Mégane, deux autres modèles de grande diffusion, tandis que l'usine de Séville (1.100 salariés) fabrique des boîtes de vitesse.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.