Accéder au contenu principal

Coronavirus : au Royaume-Uni, Boris Johnson appelle à un changement des comportements

Boris Johnson le 16 mars 2020 à Londres.
Boris Johnson le 16 mars 2020 à Londres. © Reuters

Le Premier ministre britannique a appelé lundi la population à éviter de se rendre dans les pubs et à annuler les déplacements non essentiels afin de lutter contre la propagation du Covid-19 dans le pays.

Publicité

Les Britanniques doivent cesser tout contact non essentiel avec les autres, en évitant notamment de se rendre dans les pubs, et stopper les déplacements qui ne seraient pas indispensables pour combattre la propagation du coronavirus, a déclaré lundi 16 mars le Premier ministre britannique, Boris Johnson.

"Le moment est venu pour chacun de mettre fin à tout contact non essentiel avec les autres et stopper tout déplacement non nécessaire", a-t-il dit lors d'une conférence de presse. Les Britanniques, a-t-il ajouté, doivent éviter les pubs, les clubs, les théâtres et autres lieux de sociabilité et recourir au télétravail.

"Il semble que nous approchons de la phase de croissance rapide de la vague et sans mesures drastiques, le nombre de cas confirmés pourrait doubler tous les cinq ou six jours", a poursuivi Boris Johnson. "Nous devons reconnaître que ce que nous demandons à la population, à la nation, c'est d'engager un changement psychologique, un changement de comportement tout à fait considérable", a souligné Boris Johnson. Les mesures mises en œuvre pour combattre le virus sont sans précédent en temps de paix, a-t-il ajouté.

53 décès

Quiconque ressent les symptômes du Covid-19 doit s'isoler, ainsi que tous les membres de son foyer, pour 14 jours, a-t-il dit. Le dernier bilan disponible fait état de 1 543 cas confirmés au Royaume-Uni, contre 1 372 dimanche. Le ministre de la Santé, Matt Hancock, a indiqué en début de soirée que le nombre de décès était passé en 24 heures de 35 à 53.

Boris Johnson et son gouvernement étaient critiqués ces derniers jours pour ne pas avoir suffisamment tenu compte de l'ampleur et de la gravité de l'épidémie et de s'en tenir à une stratégie de lutte très en-deçà des plans mis en œuvre par l'Italie, puis l'Espagne et la France.

Pour l'heure, a-t-il dit, le gouvernement n'ordonne pas la fermeture des pubs, des clubs et des théâtres, mais insiste sur la responsabilité individuelle des patrons de pubs et des Britanniques.

À ce stade, les autorités britanniques n'ont pas ordonné la fermeture des écoles. Mais cette mesure sera peut-être nécessaire, a déclaré lundi Patrick Vallance, principal conseiller scientifique du gouvernement.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.