Accéder au contenu principal

Coronavirus : 130 000 touristes français seront rapatriés

Des Français font la queue à l'aéroport de Dakar pour acheter les derniers billets Air France pour un vol vers la France, le 19 mars 2020.
Des Français font la queue à l'aéroport de Dakar pour acheter les derniers billets Air France pour un vol vers la France, le 19 mars 2020. © John Wessels, AFP

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré vendredi qu'il aiderait au retour des 130 000 touristes français bloqués à l'étranger à cause du coronavirus. L'ambassade de France en Tunisie a appelé ceux ayant leur résidence en France à quitter la Tunisie avant ce vendredi soir.

Publicité

Près de 130 000 touristes français coincés à l'étranger cherchent à rentrer chez eux, a indiqué, vendredi 20 mars, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, sur France Info. "Nous voulons les faire rentrer sur le territoire national. Nous demandons du sang-froid et de la patience", a-t-il ajouté, précisant qu'il leur appartiendra de payer leur billet retour.

Le Quai d'Orsay a appelé les touristes français à s'inscrire sur Ariane, un dispositif qui répertorie les Français en déplacement à l'étranger. "Avec ce dispositif-là, on peut les joindre et nous avons mis en place avec Air France et le ministère des Transports un dispositif pour faire en sorte que chacun puisse revenir chez soi", a expliqué Jean-Yves Le Drian.

Le ministre a précisé qu'il serait décidé au cas par cas si ces Français de retour seraient placés ou non en isolement pour limiter les risques de propagation du coronavirus.

Jean-Yves Le Drian a exhorté les plus de 3,5 millions d'expatriés français de longue durée à rester là où ils sont. Il a indiqué que 17 000 personnes avaient déjà été rapatriées du Maroc depuis vendredi 13 mars, sur les 20 000 personnes bloquées dans ce pays d'Afrique du Nord.

Plus aucun vol entre la Tunisie et la France après vendredi

De son côté, l'ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d'Arvor, a lancé un appel à toutes les personnes ayant leur résidence en France à quitter au plus tard ce vendredi soir 20 mars le territoire tunisien. 

"Plus aucun vol ne desservira la France à partir de la Tunisie à partir de cette date. Les derniers vols de rapatriement sont prévus de Tunis et Djerba", a-t-il été précisé.

Mécanismes de rapatriement et d'entraide 

Mercredi, le ministère des Affaires étrangères avait annoncé la mise en place d'"un mécanisme pour permettre aux ressortissants qui le souhaitent de rentrer chez eux en France par voie aérienne en lien avec Air France en fonction des priorités et urgences locales". Ce mécanisme "permettra à chacun de réserver un billet retour auprès d'une compagnie", avait ajouté Jean-Yves Le Drian dans une déclaration conjointe avec le ministre de l'Intérieur et le secrétaire d'État chargé des Transports.

Le Quai d'Orsay a pris des mesures pour "éviter qu'il y ait de la spéculation sur les billets". "Nous avons fait en sorte avec Air France que les prix soient bloqués au prix coûtant." En revanche, le coût des jours supplémentaires sur place sera lui à la charge des particuliers. "Il faudra qu'ils fassent jouer leur assurance pour le remboursement des frais", a précisé le ministre sur FranceInfo.

Par ailleurs, le ministère a lancé un "service d'entraide" pour mettre en relation les Français dans l'attente d'un vol à l'étranger avec leurs compatriotes volontaires pour les accueillir. Ce service "d'urgence" permettra de proposer un hébergement ou d'en demander un sur www.sosuntoit.fr, précise un communiqué.

En France, les cas et les décès de malades du coronavirus augmentent de 40 % chaque jour. Plus de 11 000 personnes sont officiellement contaminées et 372 sont mortes, ce qui oblige le gouvernement à mettre en place des mesures d'enfermement pour ses 67 millions de citoyens.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.