Coronavirus : des patients français accueillis par l'Allemagne et la Suisse

French SMUR rescue team wearing protective suits carry a patient at Strasbourg University hospital as France faces an aggressive progression of the coronavirus disease (COVID-19), March 16, 2020. REUTERS/Christian Hartmann
French SMUR rescue team wearing protective suits carry a patient at Strasbourg University hospital as France faces an aggressive progression of the coronavirus disease (COVID-19), March 16, 2020. REUTERS/Christian Hartmann REUTERS - CHRISTIAN HARTMANN

Des hôpitaux allemands et suisses, frontaliers de la région Grand Est, vont accueillir des patients français atteints du Covid-19 ayant besoin d'une assistance respiratoire. Une coopération visant à désengorger les services de réanimation de la région française la plus touchée par le virus.

Publicité

Face à l'engorgement des services de réanimation des hôpitaux du Grand Est, la région allemande frontalière du Baden-Würtemberg va accueillir des patients français atteints du coronavirus et ayant besoin d'une assistance respiratoire.

Au total, 12 lits ont été offerts par le Land, tandis que trois cantons suisses frontaliers vont, eux, accueillir six patients, annoncé, samedi 21 mars, le Conseil départemental du Haut-Rhin.

"Merci du fond du cœur à l’ensemble de nos partenaires allemands et suisses pour leur solidarité et réactivité ! Ensemble nous sommes plus forts", a réagi Brigitte Klinkert, présidente du Conseil départemental, sur Twitter.

Si des évacuations de patients vers divers hôpitaux français s'organisent depuis plusieurs jours et bien qu'un hôpital militaire de campagne soit en cours d'installation près de Mulhouse, les hôpitaux de la région Grand Est demeurent confrontés à un engorgement de leurs services de réanimation.

"C'est de l'humanitaire pur"

Le premier patient français à bénéficier de ce transfert a été héliporté samedi après-midi vers l'hôpital de Fribourg-en-Brisgau, a expliqué à l'AFP Brigitte Klinkert, à l'origine de cette initiative.

Son département est l'un des plus touchés par le virus Covid-19 depuis un grand rassemblement évangélique de jeûne et de prière en février qui en a fait un des principaux foyers français de l'épidémie.

D'autres patients des hôpitaux de Mulhouse et Colmar devraient, eux aussi, être pris en charge dans des hôpitaux allemands. À Heidelberg, Ulm ou encore Mannheim, mais également dans des hôpitaux de trois cantons suisses.

"Il n'y a eu aucun frein administratif ou autre, c'est de l'humanitaire pur", s'est félicitée Brigitte Klinkert, estimant "qu'une vraie chaîne de solidarité s'[était] mise en place à l'échelle transfrontalière".

80 % des 2 300 lits équipés sont déjà occupés

De son côté, le ministère de la Santé du Baden-Würtemberg a demandé "à tous les hôpitaux du Land d'accueillir des patients nécessitant une assistance respiratoire issus de la région transfrontalière entre la France et l'Allemagne dans le cadre des capacités existantes", a expliqué samedi matin un porte-parole. "Même si nous disposons aussi de capacités limitées […] nous allons bien sûr essayer d'aider notre voisin français", a-t-il précisé à l'AFP.

La région allemande dispose actuellement de quelque 2 300 lits équipés d'assistance respiratoire, dont 80 % sont occupés, selon le journal local Schwäbische Zeitung. Une vingtaine de personnes infectées par le Covid-19 se trouvent actuellement sous assistance respiratoire dans le Land.

L'Allemagne, qui dispose d'environ 25 000 lits équipés d'assistance respiratoire, a récemment annoncé vouloir doubler le nombre de lits de ce type afin d'assurer la prise en charge de patients atteints du Covid-19.

Avec AFP               

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine