Accéder au contenu principal

La France a commandé "plus de 250 millions de masques" annonce le ministre de la Santé

Le ministre de la Santé Olivier Véran, le 8 mars 2020, lors d'un point presse.
Le ministre de la Santé Olivier Véran, le 8 mars 2020, lors d'un point presse. REUTERS - PASCAL ROSSIGNOL

Olivier Véran a annoncé samedi que les autorités avaient commandé "250 millions de masques" pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Celle-ci a causé à ce jour en France la mort de 450 patients et entraîné l'hospitalisation de 5 226 malades. 

Publicité

"Un enjeu est sur toutes les lèvres, celui des masque et équipements de protection", a déclaré samedi 21 mars, le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Lors d'un point presse sur l'épidémie de coronavirus, celui-ci a annoncé que les autorités avaient commandé "250 millions de masques", dont la pénurie actuellement, notamment pour les personnels soignants, alimente une polémique. Des masques qui seront livrés "progressivement".

"J’entends l’urgence de donner des masques à ceux qui nous soignent et ceux qui sont malades", a poursuivi Olivier Véran.

"Ma responsabilité de ministre est de tout mettre en œuvre pour qu’ils puissent être délivrés dans la durée. Or, si je connais la durée des stocks, je ne connais pas celle de l’épidémie".

"Tenir le plus longtemps possible"

"J’ai fait un choix difficile mais un choix responsable : celui d’octroyer les masques de protection à nos professionnels de santé pour nous permettre de tenir le plus longtemps possible", s'est par ailleurs défendu Olivier Véran lors de sa conférence de presse.

Le ministre de la Santé a assuré que les autorités travaillaient à augmenter l’importation de ces masques. Selon lui, un approvisionnement a déjà été réalisé auprès des établissements les plus exposés, notamment dans les régions Grand Est, Hauts-de-France, Île-de-France et Bourgogne Franche-Comté.

"Un approvisionnement global destiné aux établissements de santé, aux centres médicosociaux et aux transports sanitaires a également été réalisé, hier encore, à l’échelle nationale", a-t-il ajouté, précisant qu’un réapprovisionnement sera effectué "dans les jours qui viennent" à hauteur de 17 millions de masques.

"Depuis la dernière semaine de février, 70 millions de masque ont été livrés aux professionnels de santé des villes, à l’hôpital et à nos Ehpad, a précisé le ministre.

 

Mode de répartition des masques

À l'heure actuelle, le "stock d'État", s'élève à 86 millions de masques, dont 5 millions de masques FFP2 plus protecteurs que les autres masques : les masques chirurgicaux. "Nous prévoyons une consommation de 24 millions de masques par semaine", a annoncé le ministre.

Pour les deux semaines à venir, a-t-il rappelé, priorité sera de nouveau donnée aux personnels de santé, en ville comme à l'hôpital, et aux personnes intervenant auprès des personnes âgées.

Olivier Véran a également précisé que ces stocks stratégiques "se sont réduits année après année", pour arriver en début d'épidémie à un total de "117 millions de masques pour adultes, et aucun masque FFP2". Le gouvernement avait conscience, dès le début, que cette situation "allait être une difficulté", a-t-il souligné.

Pour ce qui est des autres professions qui réclament la distribution de masques, notamment les forces de l'ordre et les professionnels de la grande distribution, le ministre de la Santé a indiqué que le Conseil scientifique serait à nouveau consulté mardi, notamment pour évoquer "le mode de répartition des masques".

Un Conseil scientifique qui rendra également des conclusions, dès lundi, concernant la durée du confinement, a annoncé Olivier Véran.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.