Accéder au contenu principal

Le bilan du coronavirus en France grimpe à 562 morts, 112 de plus en 24 heures

Le 21 mars 2020, la direction générale de la Santé a également fait état de 6 172 hospitalisations, dont près de 1 525 cas graves en réanimation.
Le 21 mars 2020, la direction générale de la Santé a également fait état de 6 172 hospitalisations, dont près de 1 525 cas graves en réanimation. © REUTERS/Benoit Tessier/File Photo

L'épidémie de coronavirus a causé la mort de 562 personnes, a annoncé samedi le ministère de la Santé. À ce jour, 6 172 malades sont également hospitalisés, dont près de 1 525 cas graves en réanimation.

Publicité

Nous évoluons rapidement vers une épidémie généralisée sur le territoire," a souligné, samedi 21 mars, la direction générale de la santé (DGS) dans un point de situation sur l'épidémie de coronavirus.

À ce jour, le virus Covid-19 a causé la mort de 562 personnes en France, a annoncé le ministère de la Santé. Soit 112 décès supplémentaires en l'espace de 24 heures.

1 525 cas graves en réanimation

La DGS a également rapporté que 6 172 malades se trouvaient actuellement hospitalisées, dont près de 1 525 cas graves en réanimation, soit une augmentation de 220 cas par rapport à la veille.

"De nombreuses incertitudes demeurent sur le comportement du virus, mais surtout sur l'impact des mesures barrières individuelles et collectives […], qui sont encore imparfaitement appliquées", souligne par ailleurs la DGS. "Or, nous pouvons tous éviter des cas graves éviter des morts en étant très respectueux des consignes".

4 000 tests réalisés chaque jour

Concernant les tests de dépistage, la DGS affirme que "plus de 4 000 tests sont réalisés chaque jour". Depuis le début de l'épidémie ce sont "plus de 60 000 tests" qui ont déjà été réalisés.

Le dépistage des cas les plus graves a été privilégié dès le passage en phase épidémique. Sont alors "systématiquement testées, les personnes fragiles, à risque, hospitalisées, les résidents d’hébergements collectifs de personnes à risque et les professionnels de santé, les nouveaux foyers ou territoire", rappelle le communiqué de la DGS.

En vue de "privilégier la prise en charge à distance quand elle est possible", le communiqué souligne par ailleurs qu'à partir de samedi, "et pendant toute la durée de l’épidémie, la télémédecine et la téléconsultation sont prises en charge à 100 %".

Dans la soirée, les députés ont voté l'article du projet de loi face au coronavirus permettant l'instauration d'un "état d'urgence sanitaire", au terme d'un débat difficile concernant l'encadrement de ce régime d'exception.

Celui-ci prévoit un régime d'exception permettant de restreindre des libertés publiques (confinement, réquisitions), et doit être instauré dès l'entrée en vigueur de la loi, pour deux mois dans le cas du coronavirus.

Le voisin italien enregistre près de 800 nouveaux décès

Selon un comptage établi par l'AFP, à jour de samedi soir, la pandémie de coronavirus a tué plus de 12 000 personnes dans le monde [la DGS en annonce 11 252]. La majorité des décès ont été recensés en Europe [la DGS en annonce 5 999].

L'Italie, pays le plus touché devant la Chine a enregistré samedi un nouveau record de décès en 24 heures. Avec près de 800 décès supplémentaires par rapport à la veille, le bilan italien s'élève samedi à 4 825 morts, selon les chiffres de la protection civile.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.