Accéder au contenu principal

Coronavirus: les Hôpitaux de Paris ne sont "pas à saturation" (Hirsch)

Publicité

Paris (AFP)

Les Hôpitaux de Paris ne sont "pas à saturation" pour accueillir des patients souffrant du Covid-19, mais ont "besoin de renforts", a affirmé dimanche soir leur directeur général, Martin Hirsch sur LCI.

En Ile-de-France, région la plus touchée par le coronavirus, dans les 35 établissements de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) "nous voyons jour après jour l'augmentation du nombre de malades et l'augmentation du nombre de malades graves", a souligné M. Hirsch.

Il a dénombré "700 patients qui sont dans des lits de réanimation parce qu'ils sont dans un état grave", soit "à peu près une centaine de plus" que samedi à la même heure.

Mais il a également indiqué que "1.200 ou 1.300 lits" étaient disponibles pour accueillir les patients gravement atteints par le Covid-19, "donc nous continuons à pouvoir bien les prendre en charge et nous nous préparons pour, dans quelques jours, pouvoir encore augmenter ce nombre de lits disponibles".

S'y ajoutent "à peu près 2.000 autres patients hospitalisés" et plus de 5.000 patients suivis à leur domicile.

"Nous ne sommes pas à saturation, et continuons à essayer de faire en sorte que nous soyons plus rapides pour ouvrir des places que le virus, qui pourtant est redoutablement rapide", a assuré M. Hirsch.

Mais, a-t-il insisté, "nous avons encore besoin de renforts", et "ceux qui ont un diplôme de soignant, un diplôme de médecin et qui ne se sentent pas mobilisés doivent savoir qu'on a besoin d'eux".

Car il faut "que les personnels tiennent dans la durée", a-t-il ajouté. Parmi les personnels de l'AP-HP, 490 personnes ont été contaminées et 3 sont en réanimation, a-t-il précisé.

L'AP-HP a ouvert un numéro vert (0 805 280 270) et l'agence régionale de santé (ARS) d'Ile-de-France, a lancé le site internet www.renforts-covid.fr pour permettre à "toute personne travaillant ou ayant travaillé dans le domaine de la santé" de se porter volontaire.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.