Accéder au contenu principal

Coronavirus : 186 nouveaux décès en France, les mesures de confinement précisées

De médecins s'occupent d'un patient de l'hôpital de Mulhouse avant qu'il ne soit transféré par hélicoptère, le 23 mars 2020.
De médecins s'occupent d'un patient de l'hôpital de Mulhouse avant qu'il ne soit transféré par hélicoptère, le 23 mars 2020. REUTERS - CHRISTIAN HARTMANN

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé, lundi, 186 nouveaux décès en France dus au coronavirus. Le bilan total est de 860 morts, dont cinq médecins. Dans la foulée, de nouvelles règles de confinement ont été annoncées.

Publicité

En vingt-quatre heures, 186 patients atteints du coronavirus sont décédés en France. C'est ce qu'a annoncé, lundi 23 mars, le ministre de la Santé Olivier Véran, ajoutant que le bilan de la pandémie s'établissait désormais à 860 morts.

Au total, la France compte 19 856 cas confirmés, soit 3 167 de plus en 24 heures. Parmi ces cas, 8 675 personnes sont désormais hospitalisées, dont 2 082 dans un état grave.

Parmi les dernières victimes figurent un médecin généraliste et un gynécologue, ce qui porte à cinq le nombre de praticiens décédés, a par ailleurs confirmé Olivier Véran.

Évoquant la question des masques, qui fait polémique dans le milieu médical, le ministre en a promis 20 millions de plus dès cette semaine "en privilégiant toujours les zones de circulation active du virus. En plus de ces 20 millions de masques, nous préparons d'ores et déjà une nouvelle livraison de masques destinés aux soignants en ville qui sera effective au plus tard en début de semaine prochaine", a poursuivi Olivier Véran, rappelant que 250 millions d'unités avaient été commandées.

Des règles plus strictes

Après l'annonce de ces nouveaux décès, le Premier ministre Édouard Philippe a précisé lors du journal de 20 heures de TF1 les mesures de confinement et d'autorisation de déplacement.

Les sorties pour prendre l'air ou pratiquer une activité physique doivent désormais se limiter à un rayon d'un kilomètre de chez soi, durer une heure maximum, une fois par jour.

Les marchés ouverts sont désormais interdits, mais le Premier ministre a précisé que les préfets et les maires pourront prendre des arrêtés dérogatoires dans les communes ou le marché reste le meilleur moyen d'acheter des produits alimentaires. Ces mesures seront applicables dès mardi après signature du décret lundi soir.

Le confinement prévu au départ pour 15 jours "peut durer encore quelques semaines", a précisé le chef du gouvernement.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.