Face au coronavirus, le Royaume-Uni opte finalement pour le confinement

Une femme regarde le Premier ministre britannique Boris Johnson annoncé les mesures de confinement, le 23 mars 2020.
Une femme regarde le Premier ministre britannique Boris Johnson annoncé les mesures de confinement, le 23 mars 2020. REUTERS - LEE SMITH

Le Royaume-Uni a lui aussi adopté des mesures de confinement pour une durée de trois semaines, afin de faire face à la pandémie de coronavirus. Cette mesure s'applique dès ce lundi soir. 

Publicité

Afin de freiner la propagation du coronavirus, le Premier ministre britannique Boris Johnson a décrété lundi 23 mars un confinement de la population du Royaume-Uni pour au moins trois semaines.

Les autorités interdisent les mariages et les grands rassemblements, et ferment les commerces non essentiels pour inciter ses citoyens à respecter les consignes de confinement.

Boris Johnson a précisé que tous les magasins vendant des biens non essentiels seraient fermés, ainsi que les bibliothèques et les lieux de culte, et que tous les événements sociaux seraient interdits, à l'exception des funérailles.

"Nous mettrons un terme à tous les rassemblements de plus de deux personnes en public — à l'exclusion des personnes avec lesquelles vous vivez. Les parcs resteront ouverts pour l'exercice mais les rassemblements seront dispersés", a déclaré Boris Johnson dans un discours à la télévision.

"Nous maintiendrons ces restrictions sous contrôle permanent. Nous les réexaminerons dans trois semaines et les assouplirons si la situation montre que nous le pouvons", a-t-il ajouté.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine