Accéder au contenu principal

La fédération internationale d'athlétisme demande un report des JO de Tokyo

Prévus du 24 juillet au 9 août, les Jeux olympiques de Tokyo pourraient bien être reportés en raison de l'épidémie de coronavirus.
Prévus du 24 juillet au 9 août, les Jeux olympiques de Tokyo pourraient bien être reportés en raison de l'épidémie de coronavirus. AFP/Archives

Le président de la Fédération internationale d'athlétisme, Sebastian Coe, a demandé au CIO de reporter les Jeux de Tokyo en raison de l’épidémie de coronavirus. Ouvrir les Jeux au 24 juillet comme prévu n’est "ni faisable ni souhaitable", a-t-il écrit dans une lettre, dévoilée lundi.

Publicité

Le président de la Fédération internationale d’athlétisme, Sebastian Coe, a demandé au président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, de reporter les Jeux olympiques de Tokyo en raison de l’épidémie due au coronavirus, dans une lettre dont l’AFP a obtenu une copie, lundi 23 mars.

Ouvrir les Jeux au 24 juillet comme prévu n’est "ni faisable ni souhaitable", écrit le dirigeant dans ce courrier rédigé avant la réunion du CIO qui s’est tenue dimanche, ouvrant ainsi la porte à un éventuel report.

Légende olympique de l'athlétisme, l'Américain Carl Lewis a publiquement pris position pour que les JO de Tokyo-2020 soient reportés à 2022.

"Reporter les Jeux olympiques, ce n'est pas comme décaler un match de football au samedi suivant", a prévenu ce week-end le président du CIO, pour souligner le défi auquel les organisateurs risquent de faire face en cas de report du plus grand événement sportif mondial.

Tout dépend de la durée d'un éventuel report, mais rajouter des JO dans un agenda sportif 2021 déjà bien rempli serait un cauchemar logistique.

Car l'été 2021 s'annonce d'ores et déjà très chargé : les championnats du monde d'athlétisme et de natation y sont déjà programmés, comme l'Euro de football, reporté à l'an prochain.

Alors que la colère monte parmi les athlètes, le CIO a de son côté annoncé qu'un report est désormais sur la table, se donnant quatre semaines pour décider, tout en rappelant la complexité d'un tel choix.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.