Accéder au contenu principal

Coronavirus : le bilan s'alourdit en Europe, 365 décès en 24 heures en France

Du personnel de santé attendent des patients atteints du coronavirus, à Taverny, près de Paris, le 26 mars 2020.
Du personnel de santé attendent des patients atteints du coronavirus, à Taverny, près de Paris, le 26 mars 2020. REUTERS - GONZALO FUENTES

La France a enregistré 365 décès en 24 heures en raison de la pandémie de coronavirus, et 3 375 patients sont actuellement en réanimation. Cela porte le bilan à 1 696 décès à ce jour.

Publicité

Le bilan de la pandémie de coronavirus s'alourdit en France. Les hôpitaux ont enregistré jeudi 26 mars 365 décès en 24 heures, dont celui d'une jeune fille de 16 ans, a annoncé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon. Le bilan est au total de 1696 décès depuis le début de la pandémie.

Selon Jérôme Salomon, 3 375 patients sont désormais en réanimation avec une forme grave de la maladie, soit 548 de plus en une journée, sur un total de 13 904 patients hospitalisés en France.

"Toutes causes confondues, par rapport à l'attendu", le Pr Salomon a indiqué que "sur la dernière semaine", la mortalité a particulièrement augmenté dans le Grand Est (+29,9 %), la Corse (+39,2 %), les Hauts de France (+12,8 %) l'Île-de-France (+13,7 %) et la Bourgogne Franche Comté (+18,9 %).

"Il s'agit d'une mortalité essentiellement observée chez les plus de 65 ans", a-t-il relevé. Hormis le cas d'une jeune fille de 16 ans décédée en Île-de-France, 34 % des personnes en réanimation sont âgées de moins de 60 ans et 58 % de 60 à 80 ans.

Pour le Pr Jérôme Salomon, l'information, "triste, très triste", concernant la jeune fille est "importante, puisque les formes sévères chez les sujets jeunes sont extrêmement rares". "Elles surviennent de temps en temps pour des raisons multiples. On le voit notamment dans certaines infections virales (avec) des formes extrêmement sévères exceptionnelles", a-t-il souligné. 

Le Pr Salomon, qui délivre chaque soir le bilan national, a prévenu que "l'épidémie continue de s'aggraver" et mobilise "de façon exceptionnelle et inédite" l'ensemble des établissements hospitaliers, publics et privés : 576 d'entre eux reçoivent désormais des patients "covid-19 positifs".

L'Europe continent le plus touché

La pandémie a fait au moins 23 000 morts dans le monde dont plus de 15 500 décès en Europe. Plus de 505 000 cas d'infection ont été diagnostiqués dans 182 pays et territoires, dont au moins 268 191 en Europe, continent le plus touché.

En Italie, le nombre de décès imputés à l'épidémie de coronavirus s'élevait jeudi à 8 215 au total, soit 712 morts de plus que la veille. L'Espagne est désormais le deuxième pays le plus touché au monde, derrière l'Italie, en terme de décès avec plus de 4 000 morts dont 87 % de plus de 70 ans.

Épicentre de l'épidémie au Royaume-Uni, Londres est également confronté à un "tsunami" sanitaire avec "une explosion" du nombre de "patients gravement malades", selon un responsable du service public de santé, NHS. La propagation du Covid-19 s'est accélérée ces derniers jours, avec plus de 500 morts et 11 000 cas, alors que l'appel au confinement semble assez peu respecté dans la capitale britannique.

L'Allemagne effectue pour sa part désormais un demi-million de tests de dépistage par semaine, une détection précoce qui pourrait expliquer le faible nombre de morts dans ce pays (moins de 200).

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.