Accéder au contenu principal

Coronavirus: Retailleau (LR) demande d'"arrêter d'avoir un temps de retard"

Publicité

Paris (AFP)

Le président du groupe Les Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, a jugé samedi "chaotique" la gestion de l'épidémie de coronavirus par le gouvernement, l'appelant à "arrêter d'avoir un temps de retard" et "être dans l'anticipation".

"D'un côté on a envie de faire corps, de l'autre il y a une gestion chaotique" du gouvernement, a estimé Bruno Retailleau sur Europe 1, dénonçant les pénuries de matériel.

"Aujourd'hui c'est les masques, demain les respirateurs, après-demain les tests pour sortir du confinement, car il va falloir tester massivement", a-t-il développé. Selon lui, "il faut arrêter d'avoir un temps de retard" et "être dans l'anticipation".

"L'union nationale ce n'est pas le silence. C'est l'absence de réponses, ou de mauvaises réponses, qui divisent", a argué le sénateur de Vendée.

Il a pris l'exemple de la fermeture des marchés, qui pour lui devrait être prise au cas par cas en concertation avec les élus locaux, afin de parfois éviter la "concentration dans les supermarchés".

Dans le cadre de mesures précisant le confinement prises mardi, les marchés sont désormais interdits en règle générale. Les préfets peuvent toutefois autoriser certains marchés alimentaires répondant "à un besoin d'approvisionnement de la population" s'ils accueillent moins de 100 personnes simultanément.

Selon M. Retailleau, "le problème, c'est que le président de la République et le Premier ministre font des déclarations qui sont en décalage avec le terrain. Il faut une forme de décentralisation".

Edouard Philippe a annoncé qu'il donnerait samedi "un point complet sur la situation du pays face à cette épidémie" lors d'un point presse commun avec le ministre de la Santé Olivier Véran.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.