Accéder au contenu principal
REPORTAGE

En Russie, la nécessité de se protéger du coronavirus toujours pas acquise

Des gardes de sécurité portant des masques de protection se tiennent près de la porte d'un parc à Moscou, le 26 mars 2020.
Des gardes de sécurité portant des masques de protection se tiennent près de la porte d'un parc à Moscou, le 26 mars 2020. © Tatyana Makeyeva, Reuters

En Russie, alors que le bilan de la pandémie de coronavirus s'alourdit de jour en jour, la nécessité de se protéger du virus est encore loin d'être acquise. Les discours triomphalistes officiels semblent même déteindre sur une partie de la population. Reportage de nos correspondants, Elena Volochine, Nick Holdsworth et Pavel Sergueev.

Publicité

En Russie, le bilan de la pandémie de coronavirus a franchi la barre symbolique des 1 000 contaminations. Trois personnes en sont mortes. Mais malgré la menace, le discours officiel se veut toujours rassurant dans ce pays où la nécessité de se protéger du virus est encore loin d'être acquise. La prise de conscience reste lente et difficile.

De son côté, le président Vladimir Poutine, qui a décrété le 25 mars une semaine de congés pour ralentir la progression des contaminations, a promis aux Russes de vaincre le coronavirus en moins de trois mois.

Une gestion de crise qui, combinée à un bilan officiel de la pandémie en décalage avec ceux des pays voisins, soulève de nombreuses interrogations au sein de la population, même si une partie d'entre elle semble rassurée par les discours triomphalistes officiels.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.