Accéder au contenu principal

Coronavirus : en Italie, deuxième baisse consécutive du nombre de morts quotidien

Le cirque Maximus à Rome, déserté alors que l'Italie est confiné pour enrayer la propagation du coronavirus.
Le cirque Maximus à Rome, déserté alors que l'Italie est confiné pour enrayer la propagation du coronavirus. © Vincenzo Pinto, AFP

En Italie, les autorités sanitaires ont constaté le décès de 756 personnes en raison de l'épidémie de Covid-19 lors des 24 dernières heures. Il s'agit de la deuxième baisse consécutive du nombre de morts quotidien après les tristes records de vendredi et samedi.

Publicité

Le bilan de l'épidémie de coronavirus en Italie s'élève à 10 779 morts, soit 756 de plus que la veille, a annoncé dimanche 29 mars l'Agence de la protection civile. Il s'agit de la deuxième baisse consécutive du nombre de morts quotidien après les 919 décès signalés vendredi, puis les 889 de samedi.

Autre signe positif : le nombre de personnes hospitalisées avec des symptômes n'a augmenté que légèrement (+710 pour un total de 27 386), de même que celui des patients en soins intensifs (+50 pour un total de 3 906). Même chose en Lombardie (nord), la région la plus touchée du pays, où le nombre de personnes en soins intensifs est passé à 1 328 (+9).

Sur l'ensemble des personnes contaminées, 13 030 étaient complètement guéries dimanche, contre 12 384 samedi. Quelque 3 906 personnes se trouvent en soins intensifs, contre 3 856 la veille.

Le gouvernement continue pour sa part à préparer la population à une prolongation des mesures de confinement, alors que les Italiens sont interdits de sortie sauf motif impérieux (travail ou santé), et que toutes les activités économiques non essentielles sont à l'arrêt jusqu'au 3 avril.

Mesures de confinement "inévitablement prolongées"

"Les mesures qui arrivent à échéance le 3 avril seront inévitablement prolongées", a ainsi assuré dimanche le ministre pour les Affaires régionales Francesco Boccia. "Je pense que parler aujourd'hui de réouverture serait inopportun et irresponsable. Nous voulons tous revenir à la normalité mais on rallumera les interrupteurs l'un après l'autre".

Selon les médias italiens, le retour à la normalité pourrait se faire progressivement, en commençant par des activités industrielles pour lesquelles il serait possible d'assurer des conditions de sécurité satisfaisantes, et pour finir avec celles prévoyant de nombreuses personnes sur un même site, notamment les bars, restaurants, piscines, salles de gym ou établissements scolaires.

Avec AFP et Reuters

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.