Coronavirus : l'Espagne compte plus de cas confirmés que la Chine

L'Espagne compte désormais davantage de cas confirmés de personnes atteintes du Covid-19 que la Chine.
L'Espagne compte désormais davantage de cas confirmés de personnes atteintes du Covid-19 que la Chine. © Susana Vera, REUTERS

Deuxième pays européen le plus touché par la pandémie de Covid-19, l'Espagne déplore désormais 7 340 décès et 85 195 cas confirmés, soit davantage que la Chine.

Publicité

Au cours des dernières 24 heures, l'Espagne a enregistré 812 décès supplémentaires dus au coronavirus, soit une augmentation des cas mortels de l'ordre de 12 %, un rythme inférieur aux jours précédents, a annoncé, lundi 30 mars, le ministère de la Santé.

Le deuxième pays européen le plus touché par la pandémie déplore désormais 7 340 décès provoqués par le coronavirus. Le nombre total de cas confirmés a progressé dans le même temps de 8 %, passant de 78 797 à 85 195 patients, soit plus que la Chine, où le coronavirus est apparu à l’automne.

>> À lire : Seuls et fragiles face au coronavirus : "Ne pas oublier ceux qui s'occupent des invisibles"

Ces derniers chiffres montrent un ralentissement de la progression de la pandémie dans la péninsule Ibérique. Mercredi dernier, les autorités sanitaires faisaient état d'une progression de 27 % du nombre de décès et de 19 % du nombre total de cas.

Dimanche, le nombre de morts avait augmenté de 15 % et les contaminations de 9 %.

Le directeur des urgences contaminé lui aussi

Le directeur du centre de coordination des urgences sanitaires au ministère de la Santé, Fernando Simon, a été à son tour contaminé par le SARS-CoV-2, a annoncé une responsable du ministère qui l'a remplacé pour le point de presse quotidien.

Maria Jose Sierra a ajouté que la courbe des contaminations avait tendance à se tasser depuis mercredi dernier.

>> À voir : Le Coronavirus, un danger mortel pour la solidarité européenne ?

L'Espagne a basculé dans le confinement le 14 mars, trois jours avant la France. Ces mesures d'exception visant à freiner la transmission du coronavirus ont été prolongées jusqu'au 12 avril au moins, et le président du gouvernement socialiste, Pedro Sanchez, a ordonné ce week-end le confinement à domicile pendant deux semaines, du 30 mars au 9 avril, de tous les salariés espagnols à l'exception de ceux travaillant dans les secteurs essentiels.

Avec Reuters

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine