Accéder au contenu principal

Les artistes africains donnent de la voix contre le coronavirus

La chorale Ndlovu Youth, en Afrique du Sud, a créé une chanson pour sensibiliser la population aux gestes barrières.
La chorale Ndlovu Youth, en Afrique du Sud, a créé une chanson pour sensibiliser la population aux gestes barrières. © Capture Facebook Ndlovu Youth Choir

Face à la pandémie de coronavirus, de nombreux artistes africains se mobilisent pour sensibiliser la population. En chanson et en vidéo, ils donnent des conseils à leurs compatriotes pour enrayer la propagation du virus.

Publicité

L'Afrique est encore relativement épargnée par la pandémie de coronavirus. Le continent ne totalisait lundi 30 mars que 150 décès près de 4 800 cas confirmés. Mais alors que le virus risque de se propager dans les prochains jours, de nombreux artistes africains ont décidé de mettre leur talent au service de la prévention. Pour sensibiliser la population et contrer la contamination, ils alertent en musique sur les bons gestes à adopter.

  • Au Liberia, le président Weah chante contre le coronavirus

Le président libérien George Weah a chanté mercredi 25 mars un texte, écrit par ses soins, selon ses services, pour sensibiliser la population à la lutte contre le coronavirus.

"Mes compatriotes libériens, dressons-nous ensemble pour combattre le coronavirus. Dieu bénisse l'Afrique et le reste du monde", scande en anglais plus qu'il ne chante, le président sur une musique enjouée de percussions et de cordes agrémentée de voix féminines. L'ancienne star du foot, devenu président il y a deux ans, dispense pendant environ six minutes la bonne parole sur la manière dont le virus se propage, sur la nécessité de se laver les mains et sur les symptômes de la maladie. 

Le Liberia a été le pays d'Afrique de l'Ouest le plus durement touché entre 2014 et 2016 par la fièvre Ebola, qui y a fait plus de 4 800 morts. 

  • En Ouganda, la star Bobi Wine alerte sur les dangers du virus

Le chanteur et député Bobi Wine, opposant au président ougandais Yoweri Museveni, a publié mercredi 25 mars un clip dans lequel il encourage ses compatriotes à bien effectuer les gestes barrières contre le virus. "La mauvaise nouvelle est que tout le monde est une potentielle victime", chante-t-il dans cette vidéo enregistrée dans un studio. "Mais la bonne nouvelle, c'est que tout le monde est également une potentielle solution", ajoute Bobi Wine, de son vrai nom Robert Kyagulanyi.

"Discipline", "hygiène personnelle", "laver vos mains", scande le député et chanteur.

  • Au Sénégal, le collectif Y en a marre sensibilise en musique et en vidéo

Connu pour son engagement contre la corruption, le collectif sénégalais Y en a marre a choisi de combattre aujourd'hui le coronavirus. Il a produit en un temps record une chanson et un clip intitulé "Fagaru Ci Corona" ("prévenir le corona" en wolof). Habituellement très critiques envers les autorités, les artistes de ce mouvement ont même demandé l'approbation du ministère de la Santé. "On a rencontré le ministre de la Santé, parce qu'on ne voulait pas communiquer à contre-courant du ministère. Ils ont validé les messages du morceau. Aujourd'hui, il faut faire taire les querelles politiques", a expliqué le rappeur Malal Talla à RFI. Le Sénégal a pour l'instant imposé un couvre-feu sur son territoire.

  • En Côte d'Ivoire, le roi du coupé-décalé donne le ton

Star ivoirienne du coupé-décalé, DJ Kerozen veut aussi alerter ses compatriotes. Dans une vidéo, il les incite à faire particulièrement attention : "Y a corona, respectons les consignes d'hygiène données par nos gouvernements. L'affaire est sérieuse, oh, donc nous aussi soyons sérieux".  

La Côte d'Ivoire, a enregistré dimanche son premier décès du au coronavirus. L'isolement de la capitale économique Abidjan (5 millions d'habitants) du reste du pays, initialement prévu jeudi, est finalement entré en vigueur dès lundi matin.

  • Au Burkina Faso, Smarty s'associe à l'Unicef

Le Burkina Faso compte déjà plus d'une dizaine de décès. Pour tenter d'enrayer la pandémie, l'Unicef s'est associé au rappeur burkinabè Smarty pour produire une chanson qui lutte contre les rumeurs et les fausses informations. "Les rumeurs disent que c'est maladie des Blancs, que Mamadou le guérisseur a son médicament. Les rumeurs disent que c'est une attaque biologique, Monsieur Rumeur finira par enterrer l'Afrique", chante notamment l'artiste en guise d'avertissement.

  • En RD Congo, Fally Ipupa compose en confinement

La star Fally Ipupa chante "Les bisous stop" pour inciter les Congolais à s'habituer aux bons gestes pour endiguer la pandémie. "Les accolades, stop. Se laver les mains avec du savon, oui très important", dit-il dans une nouvelle chanson composée à la guitare. Alors que l'artiste se dit favorable dans ce clip à un confinement, en RD Congo, un premier confinement total de quatre jours de la capitale Kinshasa (au moins 10 millions d'habitants) a été reporté vendredi soir, 24 heures après avoir été annoncé par les autorités locales, qui redoutaient une flambée des prix et de l'insécurité.

  • Au Maroc, Nouamane Lahlo chante contre le "corona"

Le chanteur marocain a lui aussi décidé de prendre la plume pour lutter contre la pandémie. Dans une chanson intitulée sobrement "Corona", il incite les marocains à faire preuve de solidarité en cette période difficile. 

Le Maroc a instauré l'état d'urgence sanitaire vendredi dernier pour une durée d'un mois et pris des mesures drastiques. Le royaume a également annoncé avoir alloué 2 milliards de dirhams (185 millions d'euros) au renforcement de son dispositif médical, avec notamment l'acquisition de 100 000 kits de dépistage, pour limiter la propagation du nouveau coronavirus.

  • En Algérie, KadaWmiloud rappe face à la pandémie

Le duo algérien KadaWmiloud a choisi de partager en rappant les gestes à adopter au quotidien pour lutter contre la propagation du virus. Les autorités algériennes ont décrété le confinement total du principal foyer de contamination, à Blida, à l'ouest d'Alger, et un couvre-feu dans la capitale.

  • Au Nigeria, la chanteuse Asa conseille de "daber"

Lagos, mégapole tentaculaire de 20 millions d'habitants, et Abuja, capitale du Nigeria, ont décrété à leur tour lundi 30 mars un confinement total dans le pays le plus peuplé d'Afrique.

Pour tenter de faire comprendre en souriant à ses compatriotes l'importance de la crise sanitaire, la chanteuse Asa a posté une vidéo humoristique sur son compte Instagram.  Dans celle-ci, l'artiste nigériane conseille bien entendu de se laver les mains, mais aussi de "daber" en cas d'éternuements.

View this post on Instagram

PSA ❤️🦅

A post shared by Asa (@asaofficial) on

  • En Afrique du Sud, une chorale combat le virus en dansant

En Afrique du Sud, la chorale Ndlovu Youth Choir est connue pour avoir participé à l'émission America's Got Talent. Face à la pandémie de coronavirus, cette formation composée de jeunes de la province de Limpopo a décidé de réaliser une vidéo dans laquelle elle rappelle elle aussi les bons gestes barrières. 

L'Afrique du Sud est le pays d'Afrique subsaharienne le plus touché par le virus, avec plus d'un millier de cas déclarés et deux morts, selon le dernier bilan. Les 57 millions de Sud-Africains sont entrés vendredi dans une période de confinement total de trois semaines destinée à freiner la propagation de l'épidémie.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.