Accéder au contenu principal

Coronavirus en France : Édouard Philippe et Olivier Véran auditionnés à l'Assemblée

Le Premier ministre Édouard Philippe (à gauche) et le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse conjointe, le 28 mars 2020 à Paris.
Le Premier ministre Édouard Philippe (à gauche) et le ministre de la Santé Olivier Véran lors d'une conférence de presse conjointe, le 28 mars 2020 à Paris. © Geoffroy van der Hasselt, Pool, AFP

Le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran doivent être auditionnés mercredi après-midi à l’Assemblée nationale par la mission d'information sur la gestion de l'épidémie. Le Covid-19 a déjà fait plus de 3 500 morts en France.

Publicité

La mission d'information sur la gestion de l'épidémie de coronavirus va auditionner mercredi 1er avril le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran. Créée la semaine dernière, cette mission a pour vocation de contrôler chaque semaine les mesures prises par le gouvernement.

Les présidents de tous les groupes politiques seront membres de cette mission "sur l'impact, la gestion, et les conséquences dans toutes ses dimensions de l'épidémie". Elle devrait être dirigée par le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM).

Plusieurs groupes espèrent que la mission pourra se doter des prérogatives d'une commission d'enquête, certains plaidant pour que ce ne soit pas avant l'été, voire l'automne, car "le but est de tirer les leçons de la crise". L'opposition plaide aussi en faveur d'un "équilibre démocratique" avec un rapporteur de l'opposition.

Alors que plusieurs plaintes quant à la gestion de la crise ont été déposées en justice, notamment de collectifs d'élus, le chef de l'Etat a qualifié mardi "d'irresponsables" ceux qui "cherchent déjà à faire des procès alors que nous n'avons pas gagné la guerre". 

Malades évacués vers la Bretagne

La France, qui a franchi mardi le cap des 3 500 morts du coronavirus, continue mercredi d'évacuer des malades pour soulager les régions les plus saturées avec, pour la première fois depuis l'Île-de-France, deux TGV médicalisés qui rejoindront la Bretagne.

Trois mois jour pour jour après la première alerte de l'Organisation mondiale de la santé sur des pneumopathies inexpliquées en Chine, la France a enregistré mardi une nouvelle hausse record du nombre de morts du coronavirus : 499 en 24 heures, soit un décès toutes les trois minutes.

Selon le dernier bilan des autorités, l'épidémie a tué 3 523 personnes. Le nombre de patients en réanimation a, lui, plus que doublé en une semaine et atteignait mardi soir 5 565 (+458).

Le nombre de décès en France dépasse désormais le bilan officiel en Chine (3 305). Mais de nombreux experts, se basant notamment sur le nombre élevé d'urnes funéraires que les familles ont commencé à récupérer en Chine, jugent ce bilan officiel chinois largement sous-estimé.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.