Accéder au contenu principal

Coronavirus : un couvre-feu nocturne instauré en Guadeloupe et en Martinique

Une policière patrouille sur la plage de Gosier en Guadeloupe, le 20 mars 2020.
Une policière patrouille sur la plage de Gosier en Guadeloupe, le 20 mars 2020. © Cedrick Isham Calvados, AFP

Après la Guyane, Mayotte et la Polynésie française, les îles de Martinique et de Guadeloupe, où le bilan du Covid-19 s'aggrave, ont instauré un couvre-feu entre 20 h et 5 h du matin depuis mercredi soir. En Martinique, tous les commerces alimentaires doivent fermer avant 19 h.

Publicité

La Martinique et la Guadeloupe ont été placées depuis mercredi 1er avril sous couvre-feu entre 20 h et 5 h, pour faire respecter les mesures de confinement destinées à lutter contre l'épidémie de coronavirus.

En Guadeloupe, tout déplacement est interdit pendant ces horaires, à l'exception des trajets domicile-travail ne pouvant être différés et ceux motivés par une urgence médicale, selon la préfecture.

"Les regroupements en fin de journée me préoccupent le plus", a déclaré lors d'une conférence de presse le préfet de Martinique, Stanislas Cazelle, qui a aussi décidé de "fermer tous les commerces alimentaires au plus tard à 19 h". "Il y a trop de personnes qui vont faire leurs courses trois fois par semaine", "trop de personnes qui continuent à aller trop souvent dans les magasins" pour y retrouver des connaissances, a-t-il déploré.

"Multishopping"

"Je demande à chaque famille de s'organiser pour qu'une seule personne par famille aille faire les courses. Elle n'y retrouve pas ses amis et y va une fois par semaine", a-t-il insisté, réclamant "une évolution des comportements" face à ce "phénomène de 'multishopping'".

"Si nous n'arrivons pas à trouver des solutions" pour que ces déplacements diminuent, "des mesures règlementaires pouvant aller jusqu'à cibler un jour par semaine pour chaque famille pour aller faire ses courses" seront prises, a-t-il menacé.

Avec 128 cas avérés lundi soir, 15 personnes en réanimation et trois décès, la Martinique est "durement frappée" et "connaît chaque jour une aggravation" du bilan sanitaire lié au coronavirus, a déploré le préfet. La Guadeloupe, elle, recense au 1er avril 125 cas confirmés, dont 14 patients en réanimation et six décès.

En Guyane, le couvre-feu pour l'ensemble du département est en vigueur depuis le 25 mars. Parmi les autres territoires d'Outre-mer, Mayotte et la Polynésie française ont pris des mesures identiques ces derniers jours.

Avec AFP

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.