Accéder au contenu principal

F1: les pilotes McLaren baissent leurs salaires suite à la crise du coronavirus

Publicité

Paris (AFP)

Les pilotes de Formule 1 Carlos Sainz Jr et Lando Norris réduisent leurs salaires pour limiter l'impact économique de la pandémie de coronavirus sur leur écurie, a confirmé un porte-parole de McLaren jeudi.

D'après le site spécialisé Motorsport.com, cette mesure concerne l'ensemble du personnel de McLaren, dont son PDG Zak Brown, l'équipe britannique étant la première à annoncer ce type de décision.

"Le groupe McLaren a mis au chômage partiel un certain nombre d'employés dans le cadre de mesures plus larges de réduction des coûts en raison de l'impact de la pandémie de Covid-19 sur ses activités", précise ce porte-parole.

"Ces mesures visent à protéger à court terme les emplois afin que nos employés retrouvent un travail à plein temps lorsque l'économie se redressera."

Le gouvernement britannique permet aux entreprises de mettre leurs employés au chômage partiel en garantissant 80% de leur salaire jusqu'à un plafond fixé à 2500 livres par mois (environ 2800 euros).

Les huit premières courses de la saison ayant été annulées (Australie, Monaco) ou reportées sine die (Bahreïn, Chine, Vietnam, Pays-Bas, Espagne, Azerbaïdjan) et le PDG de la F1 envisageant un calendrier de 15 à 18 Grands Prix contre 22 initialement, les écuries devront faire face en 2020 à une baisse conséquente de leurs revenus commerciaux et de sponsoring.

En conséquence - et afin de remodeler le calendrier -, la fermeture estivale des usines a été avancée à mars-avril, en pleines mesures de confinement en Europe, et rallongée de 14 à 21 jours a minima.

Il a également été décidé de repousser d'un an le changement de règlement technique initialement prévu pour 2021, qui accouchera de monoplaces à l'aérodynamique complètement repensée.

La saison 2020 doit pour l'heure débuter au Canada, à Montréal, le 14 juin.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.