Accéder au contenu principal

Matzneff: J.M.G Le Clézio quitte le jury du Renaudot

Publicité

Paris (AFP)

L'écrivain et prix Nobel de littérature Jean-Marie Gustave Le Clézio va quitter le jury du prix Renaudot, un prix littéraire mis en cause pour avoir récompensé l'écrivain pédophile Gabriel Matzneff en 2013.

"Je vais suivre" Jérôme Garcin, le journaliste qui a démissionné du Renaudot début mars, a indiqué J.M.G Le Clézio au Figaro.

L'écrivain a affirmé qu'il s'était opposé "avec force" à l'attribution du prix à Matzneff en 2013. "On ne m'a pas écouté", a-t-il déploré.

"Séraphin, c'est la fin!", le livre pour lequel Matzneff a recu le prix Renaudot est "une apologie du viol", a estimé le prix Nobel de littérature. "Je l'ai lu avec beaucoup de dégoût", a-t-il insisté.

Comme Jérôme Garcin, il souhaite que le jury du Renaudot soit féminisé.

Composé de dix membres, le jury du Renaudot ne compte actuellement qu'une seule femme, Dominique Bona.

Le prix Renaudot, un des grands prix littéraires d'automne, a été pris dans la tourmente de l'affaire Matzneff, après la publication début janvier d'un roman autobiographique de l'éditrice Vanessa Springora ("Le consentement"), dans lequel elle dénonce les ravages de sa relation sous emprise avec l'écrivain, pédophile revendiqué, dans les années 80. Elle avait alors à peine 14 ans et lui près de 50 ans.

Visé par une enquête pour viols sur mineurs, Gabriel Matzneff sera jugé en septembre 2021 pour "apologie" de pédophilie.

Près de trois mois après la publication du "Consentement", une autre femme ayant eu, adolescente, une relation sous emprise avec Gabriel Matzneff, Francesca Gee, est sortie du silence mardi, accordant un entretien au New York Times.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.