Accéder au contenu principal

Virus: Lamborghini produit masques et visières médicales

Publicité

Milan (AFP)

Le constructeur italien de voitures de luxe Lamborghini a annoncé jeudi avoir lancé la production de masques et de visières médicales, nouvel exemple de transformation de la production en pleine épidémie de coronavirus.

D'autres entreprises italiennes, du monde du luxe ou de l'habillement, ont reconverti leurs usines pour produire du matériel destiné au monde médical.

Dans le cadre d'une politique de confinement visant à limiter au minimum les contacts pour éviter la propagation du virus, Rome a décidé le 22 mars de stopper toute activité de production qui ne serait pas indispensable. Cette mesure est en place encore au moins jusqu'au 13 avril.

Les produits fabriqués par Lamborghini seront destinés à l'hôpital S. Orsola-Malpighi de Bologne, dans le nord de l'Italie, ville proche de son usine et de son siège de Sant’Agata Bolognese, a expliqué le groupe dans un communiqué.

La réalisation des masques chirurgicaux "a été confiée à un groupe d'ouvriers et ouvrières spécialisés dans la sellerie, le département chargé de la réalisation des intérieurs et de la personnalisation des Lamborghini". Un millier de masques seront ainsi produits par jour.

Dans le même temps, des visières de protection médicale seront réalisées avec des imprimantes 3D à l'intérieur du site de production de fibre de carbone et dans le département de recherche et développement, à raison de 200 par jour.

Les masques seront soumis à validation au département des sciences médicales et chirurgicales de l'Université de Bologne avant d'être remis à l'hôpital.

"Dans un moment d'urgence comme celui-là, nous avions besoin d'apporter une contribution concrète (...) C'est en s'unissant et en soutenant ceux qui sont tous les jours en première ligne dans la lutte contre cette pandémie que nous gagnerons ensemble cette bataille", a souligné le PDG de Automobili Lamborghini, Stefano Domenicali.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.