Accéder au contenu principal

Coronavirus : le Liban "n’a pas flanché" face à la pandémie

Rami Adwan, ambassadeur du Liban en France, sur France 24
Rami Adwan, ambassadeur du Liban en France, sur France 24 © Capture d'écran France 24

Dans un entretien sur France 24, l’ambassadeur du Liban en France, Rami Adwan, a salué le professionnalisme des soignants Libanais et l’esprit de solidarité face à la pandémie, alors que le pays traverse une dure crise économique.

Publicité

"Dès le départ le gouvernement libanais a pris à bras-le-corps le combat contre le Covid-19" a affirmé l’ambassadeur du Liban en France, Rami Adwan, interviewé sur France 24, saluant le professionnalisme du corps médical. "Toute la société civile et politique est mobilisée" a-t-il poursuivi expliquant que des "centres de dépistage, de confinement et de suivi" avaient été mis en place, avec l'aide internationale, pour vaincre l’épidémie.

Le pays doit gérer la crise sanitaire alors qu'il traverse une crise économique profonde qui l'a conduit, le 9 mars, a une situation de défaut de paiement.

A ce jour, 520 patients atteints du coronavirus ont été officiellement recensés au Liban, ainsi que 17 décès.

Les autorités libanaises ont imposé des mesures de confinement à l'ensemble de la population jusqu'au 12 avril, mais il est encore largement possible de se déplacer librement.

Rami Adwan a, par ailleurs, affirmé que plusieurs ponts aériens permettraient de rapatrier les Libanais bloqués à l’étranger à partir de villes africaines, arabes et européennes. Les premiers départs, depuis le Nigeria et la Côte d’Ivoire, sont prévus pour le 5 avril.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.